24 janvier 2017 / 13:28 / dans 8 mois

Verizon déçoit les investisseurs, l'action chute

Verizon Communications a annoncé mardi avoir gagné moins d'abonnés qu'attendu au quatrième trimestre face à la concurrence de T-Mobile US et Sprint. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake

(Reuters) - Verizon Communications a publié mardi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes et dit avoir gagné moins d‘abonnés que prévu fin 2016 sur un marché américain de la téléphonie mobile toujours très concurrentiel, des déceptions sanctionnées par une chute de son action à Wall Street.

A 16h55 GMT, le titre perdait 4,87% à 49,86 dollars, la plus forte baisse de l‘indice Dow Jones, qui gagnait alors 0,27%.

Verizon a gagné 591.000 abonnés mobiles prépayés en données nettes sur les trois derniers mois de 2016 alors que les analystes financiers en attendaient en moyenne 726.000 selon FactSet StreetAccount.

Le taux de désabonnement (“churn”) de Verizon a en outre augmenté plus qu‘attendu.

“Les faibles résultats dans le mobile viennent rappeler qu‘en dépit de l‘enthousiasme compréhensible suscité par la possibilité d‘une réforme de la réglementation, d‘allégements fiscaux et d‘une consolidation, le secteur de la téléphonie mobile reste un milieu relativement inhospitalier”, a commenté Craig Moffett, analyste de MoffettNathanson.

Hors exceptionnels, le trimestre se solde par un bénéfice par action de 86 cents, soit trois de moins que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice net a reculé à 4,5 milliards de dollars, soit 1,10 dollar par action, contre 5,39 milliards (1,32 dollar/action) un an auparavant.

Le chiffre d‘affaires opérationnel du groupe a en outre baissé pour le troisième trimestre consécutif à 32,34 milliards de dollars (30,11 milliards d‘euros), contre 34,25 milliards sur la même période en 2015. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un chiffre d‘affaires de 32,08 milliards selon Thomson Reuters I/B/E/S.

En Bourse, le titre Verizon a gagné 13,5% entre le 14 novembre et le 23 janvier, porté comme l‘ensemble du secteur par l‘espoir de voir la future administration Trump adopter des décisions favorables aux opérateurs.

Verizon a par ailleurs déclaré mardi continuer de travailler avec Yahoo à l‘évaluation de l‘impact des vols de données subis par ce dernier en 2013 et 2014. Yahoo avait annoncé de son côté lundi soir que le rachat par Verizon de ses principales activités devrait être bouclé au deuxième trimestre, et non au premier comme prévu jusqu‘alors.

“Nous continuons de penser que (Verizon) a besoin d‘une importante opération stratégique pour accroître les capacités de ses activités mobiles sur le long terme”, explique Jonathan Chaplin, analyste de New Street Research.

Sur le Nasdaq, Yahoo gagnait près de 3%.

Aishwarya Venugopal et Supantha Mukherjee, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below