January 24, 2017 / 12:23 PM / in 6 months

Les Bourses européennes affichent une hausse modeste à mi-séance

4 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes affichent une hausse modeste à mi-séance. Vers 11h35 GMT, le CAC 40 avance de 0,16%, le Dax prend 0,27% et le FTSE progresse de 0,26%. /Photo d'archives/Charles Platiau

(Reuters) - Les principales Bourses européennes affichent une hausse modeste à mi-séance, la faiblesse du dollar, pénalisé par les premières mesures protectionnistes de Donald Trump, favorisant le secteur des ressources de base tandis que des spéculations d'OPA sur Generali animent la finance italienne.

Sur le front macro-économique, les indices préliminaires de Markit sur l'activité du secteur privé montrent que la croissance est restée solide en début d'année dans la zone euro, la baisse de l'euro renforçant la demande pour les produits manufacturés à l'export tandis que les services ont continué de croître en dépit de prix en hausse.

Des avertissements de BT ou Easyjet sur leurs résultats pèsent en revanche sur la tendance.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,16% (7,86 points) à 4.829,27 points vers 11h35 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,27% et à Londres, le FTSE progresse de 0,26%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,29%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,18% et le Stoxx 600 0,24%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture stable à Wall Street.

En Europe, l'indice des ressources de base, aidé par la baisse du dollar, affiche un gain de 2,9%, plus forte hausse sectorielle du Stoxx 600 devant celui de l'automobile (+0,86%). Anglo American (+5,89%), Rio Tinto (+4,65%), BHP Billiton (+4,49%), Glencore (+3%) soutiennent la tendance et affichent les plus fortes hausses du Footsie à Londres. ArcelorMittal, parmi les plus fortes progressions du CAC 40, prend 1,33%.

A l'inverse, BT chute de près de 18%, plus fort repli à la Bourse de Londres et du FTSEurofirst 300. L'opérateur télécoms a réduit ses prévisions de résultats pour 2017 et 2018 après la découverte d'irrégularités comptables en Italie bien plus importantes qu'initialement estimé.

EasyJet lâche près de 9%. La compagnie aérienne a livré des résultats conformes aux attentes, mais dit s'inquiéter des effets sur ses résultats à venir de la dépréciation de la livre sterling dans le sillage du vote des Britanniques pour une sortie de l'Union européenne.

Generali grimpe de 10,4%, meilleure performance du Stoxx 600. Deux sources proches du dossier rapportent que la banque Intesa Sanpaolo envisage une offre par échange de titres sur la majorité du capital du numéro un italien de l'assurance.

La banque d'affaires Mediobanca, premier actionnaire de Generali, progresse de plus de 9%, deuxième plus forte hausse du Stoxx 600. En revanche, Intesa perd plus de 5%.

Philips baisse de 2,48% après avoir fait état de résultats trimestriels inférieurs aux attentes et annoncé faire l'objet d'une procédure pénale aux Etats-Unis au sujet de défibrillateurs vendus avant 2015.

Sur le marché des changes, les mesures protectionnistes annoncées lundi par Donald Trump ont pesé sur le dollar mais il regagne du terrain (+0,24%) face à un panier de devises de référence, son indice revenant à 100,4000 après avoir reculé jusqu'à 99,899 lundi, non loin d'un plus bas en sept semaines.

L'euro se replie de 0,29% à 1,0730 dollar, après être monté à 1,0774 dollar, un pic depuis le 8 décembre.

Le sterling recule après l'arrêt de la Cour suprême britannique ordonnant au gouvernement de consulter le Parlement avant d'entamer la procédure de divorce avec l'Union européenne. La devise se traite en repli de 0,74% à 1,2438 dollar.

Le rendement de l'emprunt allemand à 10 ans, référence de la zone euro, qui avait légèrement fléchi en début de matinée, reprend deux points de base à 0,32% après la décision de la Cour suprême britannique.

Sur le marché pétrolier, le Brent, se stabilise (-0,05%), à 55,20 dollars le baril. Les objectifs fixés par l'accord de réduction sur la production entre l'Opep et certains pays non-Opep semblent être respectés, expliquent des intervenants.

Avec John Geddie et Wayne Cole, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below