23 janvier 2017 / 19:22 / dans 8 mois

Nouveaux plans sociaux et cessions en vue chez Vivarte

La direction de Vivarte (La Halle, Kookaï, Caroll, Minelli ou André) a annoncé lundi aux représentants des salariés réunis en comité de groupe des plans de sauvegarde de l'emploi (PSE) et de nouvelles cessions d'enseignes. Les PSE concerneront le réseau de magasins de La Halle aux Chaussures et les sièges des deux Halles (aux chaussures et aux vêtements), tandis que Vivarte Services, qui rassemble les fonctions support de l'ensemble du groupe, fera l'objet d'une restructuration, a déclaré à Reuters Jean-Louis Alfred, responsable CFDT. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - La direction de Vivarte (La Halle, Kookaï, Caroll, Minelli ou André) a annoncé lundi aux représentants des salariés réunis en comité de groupe des plans de sauvegarde de l‘emploi (PSE) et de nouvelles cessions d‘enseignes.

Les PSE concerneront le réseau de magasins de La Halle aux Chaussures et les sièges des deux Halles (aux chaussures et aux vêtements), tandis que Vivarte Services, qui rassemble les fonctions support de l‘ensemble du groupe, fera l‘objet d‘une restructuration, a déclaré à Reuters Jean-Louis Alfred, responsable CFDT.

En outre, le groupe a fait savoir, sans donner de détails, que les cessions d‘enseignes prévues par le précédent président de l‘entreprise “ne seraient pas suffisantes”.

On attend plus de précisions sur la restructuration envisagée et sur l‘ampleur des plans sociaux lors des comités centraux d‘entreprise extraordinaires convoqués chez La Halle ainsi que chez Naf-Naf et André mardi et mercredi.

Les syndicats redoutent la fermeture d‘environ 200 magasins La Halle aux Chaussures, plus de 1.500 suppressions d‘emplois et la cession des marques Naf Naf et André.

L‘entreprise, plombée par une lourde dette héritée de LBO (rachats avec effet de levier) successifs, connaît des difficultés structurelles depuis 2014, enchaînant cessions d‘actifs, réductions d‘effectifs et changements de dirigeants.

Après avoir déjà fermé près de 300 magasins et supprimé plus de 1.600 emplois en 2015, Vivarte avait engagé en septembre 2016 un plan de redressement passant par la cession d‘une centaine de magasins La Halle aux Chaussures sur un total de 683.

Mais la mise en place de ce plan a été interrompue par l‘éviction du président de Vivarte, Stéphane Maquaire, par les fonds propriétaires du groupe, six mois seulement après son arrivée.

Mise à mal par une stratégie de montée en gamme inadaptée, Vivarte souffre de la concurrence de grandes chaînes comme H&M (HMb.ST), Kiabi (famille Mulliez) ou Primark, champion irlandais des prix bas, dans un marché de l‘habillement déprimé.

Le chiffre d‘affaires du groupe a reculé à 2,2 milliards d‘euros au cours de l‘exercice 2015-2016 clos en août (contre 2,4 milliards en 2014-2015) et l‘excédent brut d‘exploitation (Ebit) a baissé à 70 millions d‘euros (contre 75 millions).

Ramenée à 800 millions d‘euros à l‘été 2014 après un abandon massif de créances, la dette a presque doublé en deux ans, avoisinant aujourd‘hui 1,5 milliard d‘euros.

Pascale Denis, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below