La batterie a provoqué l'incendie des Note 7, dit Samsung

lundi 23 janvier 2017 07h36
 

par Hyunjoo Jin

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics a laissé entendre lundi que le lancement du prochain smartphone de sa gamme phare Galaxy S pourrait être reporté dans le temps, le géant sud-coréen de l'électronique s'engageant à améliorer la sécurité de ses produits à la suite de son enquête concernant les incendies qui affectaient le Galaxy Note 7.

A l'occasion de la publication de cette enquête, qui a duré plusieurs mois, le groupe a confirmé qu'un défaut de batterie était à l'origine des incendies, mettant hors de cause aussi bien le logiciel que les matériaux de fabrication de ce téléphone haut de gamme.

En annonçant les conclusions de son enquête relative à l'un des plus retentissants échecs industriels du secteur technologique, le géant électronique sud-coréen tente ainsi de redorer son blason sur un segment où il est le numéro un mondial.

Koh Dong-jin, directeur général de la division mobile de Samsung, a dit que des procédures avaient été mises en place pour éviter que de tels incendies ne se reproduisent dans ses appareils à venir, dont le S8.

"Les leçons de cet incident ont désormais été intégrées dans nos procédures et dans notre culture", a-t-il souligné devant des journalistes.

"Samsung Electronics travaillera sans relâche pour regagner la confiance des consommateurs."

Au sujet de Galaxy S8, Koh Dong-jin a déclaré que l'appareil ne serait pas dévoilé au Congrès mobile mondial (Mobile World Congress) de Barcelone, qui est généralement le lieu où Samsung présente ses produits phare.

Le directeur générale de la division mobile n'a pas voulu faire d'autres commentaires au sujet du calendrier de lancement du S8.   Suite...

 
Samsung a confirmé qu'un défaut de batterie était à l'origine des incendies qui affectaient  le Galaxy Note 7, mettant hors de cause aussi bien le logiciel que les matériaux de fabrication de ce téléphone haut de gamme. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Hong-Ji