Wall Street salue l'arrivée de Trump par une hausse réduite

vendredi 20 janvier 2017 23h09
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini dans le vert vendredi mais sous ses plus hauts du début de journée, le premier discours prononcé par Donald Trump après avoir prêté serment comme président des Etats-Unis ayant ravivé chez certains investisseurs la crainte d'une politique protectionniste mauvaise pour les affaires.

C'est néanmoins la première fois depuis 50 ans que l'entrée en fonctions d'un nouveau chef de l'Etat est saluée par une hausse de Wall Street.

L'indice Dow Jones, qui regroupe 30 des principales valeurs de la cote américaine, a gagné 94,85 points, soit 0,48%, à 19.827,25 après être monté jusqu'à 18.843,94.

Le Standard & Poor's 500, plus large et principale référence de nombreux investisseurs, a pris 7,62 points (+0,34%) à 2.271,31 et le Nasdaq Composite a progressé de 15,25 points (+0,28%) à 5.555,33.

Dans son discours prononcé sur les marches du Capitole à Washington, le nouveau président a promis de mettre en oeuvre son slogan "America First", déclarant: "A partir de ce jour, ce sera uniquement l'Amérique d'abord."

Les marchés actions ont réduit leurs gains pendant le discours, ce que certains observateurs expliquent par la peur de voir la nouvelle administration américaine adopter une politique commerciale protectionniste. D'autres ont toutefois évoqué une réaction plus classique consistant à "acheter l'élection et vendre la prise de fonction".

"Si vous voulez voir un signal dans le discours inaugural, c'est le fait que le commerce international reste en tête de liste et qu'il va rapidement agir à ce sujet", a commenté Brad McMillan, responsable des investissements de Commonwealth Financial.

PROCTER & GAMBLE EN VEDETTE   Suite...

 
La Bourse de New York a fini dans le vert vendredi mais sous ses plus hauts du début de journée, le premier discours prononcé par Donald Trump après avoir prêté serment comme président des Etats-Unis ayant ravivé chez certains investisseurs la crainte d'une politique protectionniste mauvaise pour les affaires. L'indice Dow Jones, qui regroupe 30 des principales valeurs de la cote américaine, a gagné 94,85 points, soit 0,48%, à 19.827,25 après être monté jusqu'à 18.843,94. /Photo prise le 20 janvier 2017/REUTERS/Stephen Yang