Stratégies du "moins disant" et dollar fort inquiètent à Davos

vendredi 20 janvier 2017 18h45
 

par Ben Hirschler et Noah Barkin

DAVOS, Suisse (Reuters) - Une appréciation du dollar, une course au moins-disant fiscal et réglementaire et une montée du protectionnisme constituent les principaux risques pesant sur des perspectives de croissance mondiale en amélioration, ont prévenu vendredi des responsables économiques et financiers, au dernier jour du Forum économique mondial de Davos.

Interrogée sur les possibles "cygnes noirs", ces événements imprévus susceptibles de perturber fortement la trajectoire de l'économie mondiale, la directrice générale du fonds monétaire international a évoqué pour cette année les risques liés à certaines des engagements pris par le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump.

"Si les perturbations que nous anticipons en 2017 du fait de ce qui est arrivé en 2016 se révèlent toutes aussi négatives et que nous aboutissons à une course au moins-disant fiscal, commercial et sur le plan de la réglementation financière, cela sera pour moi un très gros 'cygne noir' qui aurait des conséquences dévastatrices, a mis en garde Christine Lagarde.

"J'ai beaucoup entendu parler de guerre commerciale à Davos. Cela détruirait des emplois, cela ne créerait pas d'emplois", a déclaré de son côté le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, Roberto Azevedo.

"Je demande à chacun de faire preuve de prudence et de responsabilité. Nous devons absolument éviter de nous laisser entraîner dans une crise", a-t-il poursuivi.

Concluant quatre jours d'échanges dans la station des Alpes suisses, dirigeants d'entreprise et responsables économiques ont certes salué les mesures de relance annoncées par la nouvelle Administration Trump et sa détermination affichée à relancer les dépenses d'infrastructure et à réduire les impôts. Mais les incertitudes et les inquiétudes ne manquent pas.

APPRÉCIATION "SIGNIFICATIVE" DU DOLLAR   Suite...

 
Une appréciation du dollar, une course au moins-disant fiscal et réglementaire et une montée du protectionnisme constituent les principaux risques pesant sur des perspectives de croissance mondiale en amélioration, ont prévenu vendredi des responsables économiques et financiers, au dernier jour du Forum économique mondial de Davos. /Photo prise le 20 janvier 2017/REUTERS/Ruben Sprich