January 20, 2017 / 5:24 PM / 6 months ago

Les Bourses européennes clôturent en ordre dispersé

3 MINUTES DE LECTURE

Les Bourses européennes ont clôturé en ordre dispersé vendredi, à l'heure de l'investiture de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,20% (9,53 points). Le Footsie britannique a baissé de 0,14 % et le Dax allemand a avancé de 0,29 %. /Photo prise le 9 novembre 2016/Kai Pfaffenbach

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en ordre dispersé vendredi, à l'heure de l'investiture de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,20% (9,53 points) à 4.850,67 points. Le Footsie britannique a baissé de 0,14 % et le Dax allemand a avancé de 0,29 %.

L'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,22%, le FTSEurofirst 300 a perdu 0,02% et le Stoxx 600 a fini en baisse de 0,09%.

L'indice des 600 plus grandes valeurs de la zone euro, qui a inscrit huit hausses hebdomadaires sur les 10 semaines qui ont suivi la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre, affiche un recul hebdomadaire de 0,93%.

Le CAC 40 a perdu 1,46% sur la semaine.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était en hausse (+0,51%)

Donald Trump a prêté serment à 17h00 GMT. Le discours inaugural du 45e président des Etats-Unis a été très attendu tout au long de la semaine par les investisseurs, qui veulent en apprendre davantage sur sa politique économique.

L'indice de la construction, ceux des télécoms et des valeurs pétrolières ont réalisé les meilleures performances du Stoxx 600 avec des gains respectifs de 0,73%, 0,55% et 0,48%.

Avec un recul de 0,13%, les valeurs automobiles terminent en queue des indices sectoriels.

A Paris, Bouygues a gagné 2,69%, parmi les plus fortes progressions du CAC 40. HSBC a relevé ses prévisions sur le groupe de BTP en lui appliquant désormais les mêmes multiples que ceux utilisés pour valoriser ses concurrents Eiffage (+0,93%) et Vinci (+1,01%).

Saint Gobain, première hausse de l'EuroStoxx 50, a progressé de 2,13%. Deutsche Bank juge que les investisseurs sous-estiment l'impact de l'amélioration de la conjoncture en Europe de l'Ouest sur les résultats du spécialiste français des matériaux de construction.

A Francfort, Lufthansa a profité d'une information de presse et a pris 2,71%. Selon le magazine Wirtsschaftswoche, le fonds souverain d'Abou Dhabi est intéressé à prendre une participation dans la compagnie aérienne allemande.

Sur le marché des changes, le dollar, qui a regagné du terrain après avoir pâti des déclarations de la présidente de la Réserve féderale, se stabilise face à un panier de devises internationales, baisse de nouveau (-0,1% à 101,050).

Janet Yellen a déclaré que la banque centrale américaine devait continuer à relever lentement les taux d'intérêt pour maintenir l'emploi et garder une inflation basse.

L'euro progresse de 0,15% face au dollar, à 1,0679.

Sur le marché du pétrole, le Brent gagne 1,30% à 55,46 dollars, tandis que le brut léger américain s'octroie 1,20% à 52,57 dollars. Le ministre saoudien de l'Energie Khalid al-Falih a déclaré qu'un million et demi de barils avaient été retirés du marché en janvier par rapport au total de 1,8 million convenu dans l'accord de réduction de la production entre l'Opep et certains pays non-Opep.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below