Les Bourses européennes évoluent en légère hausse à la mi-séance

vendredi 20 janvier 2017 13h00
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent désormais en légère hausse vendredi à la mi-séance, surtout portées par des valeurs pétrolières qui profitent d'une augmentation plus franche des cours du brut, tandis que Wall Street, qui avait légèrement reculé la veille avant l'investiture, prévue dans la journée, de Donald Trump comme 45ème président des Etats-Unis, est attendue en modeste progression.

À Paris, le CAC 40 prend 0,33% (+15,98 points) à 4.857,06 points vers 11h45 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,16% et à Londres, le FTSE gagne 0,08%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,09%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,45% et le Stoxx 600 de 0,02%.

Ce dernier s'achemine néanmoins vers un recul hebdomadaire de 0,8%, après avoir inscrit huit hausses hebdomadaires sur les 10 semaines qui ont suivi la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre.

Les investisseurs, qui ont amené nombre de Bourses occidentales, Wall Street en tête, vers de nouveaux sommets sur les promesses faites par Donald Trump de lancer de grands travaux d'infrastructure, de baisser les impôts et de déréguler des pans entiers de l'économie, préfèrent maintenant attendre les premiers pas de la nouvelle administration.

Sur le marché des changes, le dollar s'est retourné à la hausse face à un panier de devises internationales, gagnant désormais 0,3%, après avoir souffert en début de matinée de propos de Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale, disant que cette dernière devait continuer à relever lentement les taux d'intérêt pour maintenir l'emploi et garder une inflation basse.

Malgré la bonne tenue du billet vert, la progression des cours du pétrole, désormais en hausse de 1%, s'est accélérée après des propos du ministre saoudien de l'Energie Khalid al-Falih disant que déjà 1,5 million de barils avaient été enlevés du marché en janvier par rapport au total de 1,8 million convenu dans l'accord de réduction de la production entre l'Opep et certains pays non-Opep.

Il a également dit que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait surestimé la croissance projetée cette année de la production de gaz et de pétrole de schiste nord-américaine, une estimation qui avait plombé le cours de l'or noir plus tôt dans la semaine.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes, un poids lourd de la cote, progresse de 0,71%, affichant la meilleure performance devant, entre autres, des bancaires (+0,47%) emmenées par Commerzbank (+3,00%) et des télécoms (+0,30%) tirées vers le haut par TDC (+3,51%).

Selon le journal Dagens Industri, l'opérateur télécoms danois est dans la ligne de mire de son concurrent suédois Telia, dont le titre recule pour sa part de 1,28%.   Suite...

 
Les Bourses européennes évoluent désormais en légère hausse vendredi à la mi-séance. À Paris, le CAC 40 prend 0,33% (+15,98 points) à 4.857,06 points vers 11h45 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,16% et à Londres, le FTSE gagne 0,08%. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier