Les marchés européens ouvrent irrégulièrement

vendredi 20 janvier 2017 10h17
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient irrégulières autour du point d'équilibre vendredi dans les premiers échanges, les investisseurs retenant leur souffle avant l'investiture, prévue dans la journée, de Donald Trump comme 45ème président des Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,07% à 4.844,55 points vers 08h40 GMT. Mais, à Francfort, le Dax perd 0,08% et à Londres, le FTSE cède 0,01%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,15%, le FTSEurofirst 300 est inchangé et le Stoxx 600 recule de 0,02%.

Ce dernier s'achemine ainsi vers un recul hebdomadaire de 1,1%, qui serait le plus marqué depuis la semaine au 4 novembre 2016, après avoir inscrit huit hausses hebdomadaires sur les 10 semaines qui ont suivi la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle du 8 novembre.

Les investisseurs, qui ont amené nombre de Bourses occidentales, Wall Street en tête, vers de nouveaux sommets sur les promesses faites par Donald Trump de lancer de grands travaux d'infrastructure, de baisser les impôts et de déréguler des pans entiers de l'économie, préfèrent maintenant attendre les premiers pas de la nouvelle administration.

Sur le marché des changes, le dollar recule de 0,08% face à un panier de devises internationales après des propos de Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale, disant que cette dernière devait continuer à relever lentement les taux d'intérêt pour maintenir l'emploi et garder une inflation basse.

Ces déclarations tranchent avec ceux tenus la veille par la même Janet Yellen qui, selon les investisseurs, suggéraient plutôt un rythme soutenu de hausses des taux.

L'accès de faiblesse du billet vert profite aux cours du pétrole, qui gagnent 0,5% mais semblent s'acheminer vers un deuxième recul hebdomadaire de suite, les intervenants de marché se demandant si l'accord mondial de réduction de la production aura l'effet escompté sur les cours, en raison notamment d'une hausse attendue de la production des Etats-Unis, pays qui n'a pas signé cet accord.

L'or noir est également soutenu par des données de l'Agence internationale de l'énergie montrant que les stocks commerciaux ont reculé pour le quatrième mois de suite en novembre dans les pays développés. De son côté, la demande chinoise de brut a atteint un record en décembre.

L'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes gagne ainsi 0,22%, l'une des hausses les plus marquées derrière les banques (+0,28%) et les télécoms (+0,41%).   Suite...

 
Les principales Bourses européennes étaient irrégulières autour du point d'équilibre vendredi dans les premiers échanges, les investisseurs retenant leur souffle avant l'investiture, prévue dans la journée, de Donald Trump comme 45ème président des Etats-Unis. À Paris, le CAC 40 prend 0,07% à 4.844,55 points vers 08h40 GMT. Mais, à Francfort, le Dax perd 0,08% et à Londres, le FTSE cède 0,01%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau