LVMH va prendre jusqu'à 10% du lunetier italien Marcolin, d'après une source

jeudi 19 janvier 2017 19h51
 

par Claudia Cristoferi

MILAN (Reuters) - LVMH est sur le point de prendre une participation susceptible d'atteindre 10% au capital du lunetier italien non coté Marcolin dans le but de s'assurer un meilleur contrôle sur la production pour ses propres marques, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

Son concurrent Kering avait auparavant décidé d'intégrer la lunetterie dans le groupe en ne renouvelant pas son accord de licence Gucci avec Safilo.

Plus généralement, les groupes de luxe tendent à racheter leurs fournisseurs pour avoir plus de contrôle sur l'image de leurs marques et pour augmenter leurs bénéfices.

Le marché de la lunetterie représente 95 milliards d'euros et devrait connaître une forte croissance dans les années à venir en raison notamment du vieillissement de la population mondiale.

Mais le consommateur recherche de plus en plus ce qui est bon marché et les distributeurs en ligne menacent les réseaux d'opticiens traditionnels.

"LVMH, comme d'autres groupes de luxe, a décidé de renforcer son contrôle sur la production de lunetterie et travaille à un accord de production avec Marcolin", a expliqué cette source, confirmant une information de Bloomberg.

Marcolin, propriété du fonds de capital investissement PAI Partners, s'est refusé à tout commentaire.

Le projet intervient aussi trois jours après l'annonce du rachat du géant italien de l'optique Luxottica par le français Essilor, une opération de 46 milliards d'euros.   Suite...

 
LVMH est sur le point de prendre une participation susceptible d'atteindre 10% au capital du lunetier italien non coté Marcolin dans le but de s'assurer un meilleur contrôle sur sa production. /Photo prise le 4 octobre 2016/REUTERS/Régis Duvignau