Un bon PIB chinois mais le problème de la dette reste entier

vendredi 20 janvier 2017 08h43
 

par Kevin Yao et Elias Glenn

PEKIN (Reuters) - L'économie chinoise a connu au quatrième trimestre une croissance de 6,8%, plus élevée que prévu et nourrie par la dépenses publique et par un crédit bancaire record, mais la décision de l'Etat de soutenir activement l'économie pose le problème d'une dette qui explose.

C'est la première fois en deux ans que la deuxième économie mondiale affiche une accélération de la croissance mais l'année qui a débuté s'annonce difficile tant d'un point de vue économique que politique.

"Nous ne nous attendons pas à voir ce rebond (du PIB) se prolonger longtemps en 2017, le ralentissement du marché immobilier et les mesures prises pour résoudre les pénuries dans le secteur des matières premières devraient peser à nouveau sur la demande et la production", estime Tom Rafferty, directeur régional pour la Chine de l'Economist Intelligence Unit.

Sur l'ensemble de l'année 2016, le produit intérieur brut (PIB) de la Chine a augmenté de 6,7%, a annoncé le Bureau national de la statistique vendredi, au milieu à peu près de l'objectif du gouvernement qui était compris entre 6,5% et 7%. La croissance de 2016 est la plus faible depuis 26 ans.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une croissance en rythme annuel de 6,7% au quatrième trimestre, comme au troisième, et aussi pour l'ensemble de l'année 2016.

Une fois de plus l'immobilier a été un vecteur de croissance au quatrième trimestre avec un investissement en hausse de 11,1% en décembre après 5,7% en novembre et ce malgré un ralentissement de la hausse des prix observable dans certaines des grandes villes.

Les dépenses des ménages ont elles aussi été soutenues avec des ventes au détail qui ont enregistré en décembre leur rythme le plus élevé en un an, en particulier dans l'automobile et les cosmétiques.

L'investissement en actifs immobilisés n'a progressé que de 8,1%, le rythme le plus lent depuis 1999, avec un ralentissement à 4,07% de hausse en décembre après 4,93% en novembre, suivant des calculs de Reuters.   Suite...

 
Au chantier naval de Waigaoqiao à Shanghai. L'économie chinoise a connu au quatrième trimestre une croissance de 6,8%, plus élevée que prévu et nourrie par la dépenses publique et par un crédit bancaire record, mais la décision de l'Etat de soutenir activement l'économie pose le problème d'une dette qui explose. /Photo d’archives/REUTERS/Carlos Barria