Wall Street recule, l'effet Trump s'essoufle

mardi 17 janvier 2017 23h10
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé dans le rouge mardi, pénalisée par le repli des valeurs financières et d'autres compartiments qui avaient rapidement progressé après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

L'indice Dow Jones a perdu 58,96 points, soit 0,3%, à 19.826,77. Le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 6,75 points (-0,3%) à 2.267,89 et le Nasdaq Composite a reculé de 35,39 points (-0,63%) à 5.538,73.

Les craintes de voir la nouvelle administration Trump adopter des mesures protectionnistes ont alimenté la baisse du dollar, tombé à son plus bas niveau depuis plus d'un mois, tandis que les rendements obligataires refluaient, les investisseurs réduisant leur exposition au risque.

Les valeurs financières, qui ont figuré depuis l'élection présidentielle américaine du 8 novembre parmi les principales bénéficiaires de l'"effet Trump" favorable à Wall Street, grâce aux espoirs de remontée des taux et de dérégulation, ont connu leur pire séance depuis le 27 juin, l'indice S&P du secteur cédant 2,28%.

Morgan Stanley a chuté de 3,79%, emportée par le repli général en dépit de l'annonce d'un doublement de ses bénéfices au quatrième trimestre.

JPMorgan et Goldman Sachs accusent les plus fortes baisses du Dow, des reculs respectifs de 3,63% et 3,5%.

Parallèlement, les valeurs pharmaceutiques et des biotechnologies ont souffert des déclarations du président élu américain, Donald Trump, au Washington Post sur son intention de s'attaquer aux pratiques tarifaires des laboratoires.

L'indice S&P de la santé a abandonné 0,45% et parmi les grands acteurs du marché du médicament, Pfizer et Celgene ont cédé respectivement 1,41% et 2,15%. L'indice Nasdaq des "biotechs" a quant à lui reculé de 1,99%.

  Suite...

 
La Bourse de New York a terminé dans le rouge mardi, pénalisée par le repli des valeurs financières et d'autres compartiments qui avaient rapidement progressé après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. L'indice Dow Jones a perdu 58,96 points, soit 0,3%. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson