Morgan Stanley double son bénéfice grâce à l'obligataire

mardi 17 janvier 2017 15h21
 

par Olivia Oran et Sruthi Shankar

(Reuters) - Le bénéfice de Morgan Stanley a doublé au quatrième trimestre 2016 et largement dépassé les prévisions, porté par un bond de l'activité de trading impulsé par l'élection le 8 novembre de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

Le bénéfice trimestriel part du groupe a atteint 1,51 milliard de dollars (1,41 milliard d'euros) contre 753 millions un an auparavant, soit 81 cents par action contre 39 cents. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait 65 cents.

Les actions bancaires ont le vent en poupe depuis l'élection du candidat républicain qui a promis des mesures de relance économique et de déréglementation dans le secteur financier.

Jonathan Pruzan, le directeur financier de Morgan Stanley, se demande toutefois combien de temps durera l'optimisme des investisseurs "au vu des événements politiques et géopolitiques qui peuvent modifier le sentiment très rapidement".

Le revenu du trading obligataire a atteint 1,5 milliard de dollars contre 550 millions un an plus tôt. JPMorgan Chase, première banque américaine par l'actif, avait fait état la semaine dernière d'une hausse de 31% de ce revenu, tandis que Bank of America Merrill Lynch, la deuxième, avait annoncé une croissance de 12% du revenu FICC (obligataire, changes, matières premières).

Citigroup et Goldman Sachs publieront à leur tour leurs comptes trimestriels mercredi.

L'action Morgan Stanley gagne 1,4% à 44,40 dollars dans les transactions électroniques avant l'ouverture de Wall Street. Elle a enregistré une hausse de 28,5% sur la période comprise entre le 8 novembre et vendredi dernier.

Le revenu tiré du trading actions, un point fort de Morgan Stanley, a progressé à deux milliards de dollars contre 1,8 milliard, tandis que celui dégagé par la gestion de fortune a augmenté de 6,4% à 3,99 milliards de dollars, débouchant sur une marge avant impôt pour ce segment particulier de 22% contre 20% un an plus tôt.   Suite...

 
Le bénéfice de Morgan Stanley a doublé au quatrième trimestre 2016 et largement dépassé les prévisions, porté par un bond de l'activité de trading impulsé par l'élection le 8 novembre de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake