Les Bourses européennes terminent en baisse

lundi 16 janvier 2017 18h15
 

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi, en dépit des fortes hausses d'Essilor et de Luxottica qui ont annoncé un projet de fusion, mais Londres est parvenu à limiter son repli en raison de la chute de la livre pénalisée par la crainte d'un "Brexit dur".

Plusieurs journaux ont avancé l'idée que, dans un discours qu'elle doit prononcer mardi, la Première ministre britannique Theresa May va donner la priorité à la maîtrise de l'immigration et à la création de relations commerciales bilatérales dans le cadre du divorce entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne. Une porte-parole du 10 Downing Street a qualifié l'article de spéculation.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,82% (40,31) à 4.882,18. Le Dax allemand a reculé de 0,64% mais le Footsie britannique, soutenu également par le compartiment des ressources de base, a limité sa perte à 0,15%. L'indice EuroStoxx 50 affiche un repli de 0,80%, le FTSEurofirst 300 de 0,83% et le Stoxx 600 de 0,79 %.

Essilor a clôturé en hausse de 11,85% après l'annonce du rachat de Luxottica, premier fabricant mondial de lunettes, lui-même en hausse de 8,25% à Milan, pour créer un géant de l'optique. Le groupe français affiche la plus forte hausse du CAC 40 et du Stoxx 600, devant sa cible.

Hugo Boss affiche la troisième meilleure performance de l'indice des 600 plus grandes valeurs de la zone euro. Le groupe de mode allemand, qui a terminé sur un gain de 7,75%, a déclaré que la baisse de son résultat d'exploitation 2016 ne devrait pas être aussi prononcée qu'anticipé initialement.

Tous les indices sectoriels de la zone euro ont fini dans le rouge à l'exception de celui des ressources de base, qui a pris 0,57%.

Plombée par Axa (-2,44%), le secteur de l'assurance a accusé le plus net recul sectoriel en Europe (-1,52%). Bankhaus Lampe a abaissé sa recommandation d'"achat" à "conserver" sur le groupe français.

L'automobile (-1,45%) a également fini en repli, affaiblie par les menaces de Donald Trump, notamment adressées à BMW (-0,79%), d'imposer des droits de douanes prohibitifs sur les voitures produites au Mexique destinées à l'exportation vers les Etats-Unis.

Fiat Chrysler (-4,19%) a aussi pesé. Londres a annoncé qu'il soumettrait à des tests la Jeep Grand Cherokee, l'un des modèles du constructeur, à la suite des accusations de trucage de moteurs diesel aux Etats-Unis.   Suite...

 
Les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi, en dépit des fortes hausses d'Essilor et de Luxottica qui ont annoncé un projet de fusion, mais Londres est parvenu à limiter son repli en raison de la chute de la livre pénalisée par la crainte d'un "Brexit dur". À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,82% à 4.882,18. Le Dax allemand a reculé de 0,64% mais le Footsie britannique, soutenu également par le compartiment des ressources de base, a limité sa perte à 0,15%. /Photo prise le 16 janvier 2017/REUTERS