Trump menace la production auto allemande aux USA, dit Berlin

lundi 16 janvier 2017 13h53
 

BERLIN (Reuters) - La menace brandie par Donald Trump d'imposer une taxe douanière de 35% sur les voitures allemandes exportées du Mexique vers les Etats-Unis a suscité de vives réactions en Allemagne lundi, tout en pesant fortement sur les cours de Bourse des grands noms du secteur.

Vers 12h20 GMT, les titres BMW, Daimler et Volkswagen perdent ainsi tous autour de 2%, plombant l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes (-1,77%), le repli sectoriel le plus marqué à ce stade de la séance.

La production des constructeurs automobiles allemands aux Etats-Unis pourrait être remise en cause si le président américain élu met en oeuvre des mesures protectionnistes, a dit à Reuters Jürgen Hardt, le chargé de la coopération transatlantique au sein du gouvernement allemand.

"S'agissant de l'industrie automobile allemande, quelqu'un devra lui (à Donald Trump) expliquer que des entreprises allemandes produisent déjà aux Etats-Unis, exportant à partir de là dans le monde entier", a-t-il souligné.

"Cela serait remis en question si Donald Trump mettait en mouvement une spirale protectionniste internationale."

Dans un entretien publié lundi par le journal allemand Bild, Donald Trump reproche aux constructeurs allemands de ne pas produire plus de voitures aux Etats-Unis et menace notamment BMW de taxer à 35% les véhicules que le constructeur compte fabriquer dans une nouvelle usine au Mexique pour les exporter vers le marché américain.

"Si vous voulez construire des voitures dans le monde, je vous souhaite bonne chance. Vous pouvez construire des voitures pour les Etats-Unis, mais pour chaque voiture qui rentre aux Etats-Unis, vous devrez payer une taxe de 35%", souligne celui qui sera officiellement investi vendredi à la Maison blanche.

"Je dirais à BMW que s'ils prévoient de construire une usine au Mexique et de vendre des voitures aux Etats-Unis, sans une taxe de 35% ils peuvent faire une croix sur ce projet."

  Suite...

 
La menace brandie par Donald Trump d'imposer une taxe douanière de 35% sur les voitures allemandes exportées du Mexique vers les Etats-Unis a suscité de vives réactions en Allemagne lundi, tout en pesant fortement sur les cours de Bourse des grands noms du secteur. /Photo d’archives/REUTERS/Fabian Bimmer