La batterie du Note 7 mise en cause dans l'enquête Samsung

lundi 16 janvier 2017 12h04
 

par Se Young Lee

SÉOUL (Reuters) - Au terme de l'enquête menée par Samsung Electronics sur l'incendie de certains de ses Galaxy Note 7, le groupe sud-coréen a conclu que la batterie de ce modèle de smartphone en était le principal responsable, a-t-on appris lundi auprès d'une source proche du dossier.

Le numéro un mondial du secteur, en quête de rachat après le retentissant fiasco industriel et commercial de ce smartphone haut de gamme, se prépare à lancer au premier semestre un nouveau combiné vedette, le Galaxy S8.

Pour regagner la confiance des consommateurs, investisseurs et analystes jugent indispensable pour le conglomérat de fournir une explication convaincante et précise sur ce qui n'a pas fonctionné dans le Note 7 et surtout d'exposer les mesures prises pour que cela ne se reproduise plus.

"Ils doivent s'assurer que tout est sur la table et ils doivent rassurer les clients en annonçant les raisons pour lesquelles cela ne se reproduira plus", déclare Bryan Ma, analyste chez le cabinet d'études IDC.

Les conclusions de l'enquête devraient être annoncées le 23 janvier, veille de la publication des résultats financiers détaillés du groupe pour le quatrième trimestre, a dit la source sous couvert d'anonymat.

Selon la source, Koh Dong-jin, à la tête de l'activité mobile de Samsung, devrait annoncer les résultats ainsi que les nouvelles mesures prises par le groupe pour éviter des problèmes similaires dans les nouveaux appareils.

Un porte-parole de Samsung s'est refusé à tout commentaire.

  Suite...

 
Au terme de l'enquête menée par Samsung Electronics sur l'incendie de certains de ses Galaxy Note 7, le groupe sud-coréen a conclu que la batterie de ce modèle de smartphone en était le principal responsable. /Photo d'archives/REUTERS/Iqro Rinaldi