Bank of America: Bénéfice en hausse au 4e trimestre grâce au trading

vendredi 13 janvier 2017 14h20
 

(Reuters) - Bank of America a annoncé vendredi une hausse de 46,8% de son bénéfice trimestriel, donnant le coup d'envoi d'une série de résultats bancaires.

Egalement soutenu par la baisse des dépenses, le bénéfice net part du groupe de la deuxième banque américaine par les actifs a atteint 4,34 milliards de dollars (4,08 milliards d'euros) sur les trois derniers mois de 2016, contre 2,95 milliards sur la même période un an plus tôt.

Son bénéfice par action (BPA) ressort à 40 cents, contre 27 cents au quatrième trimestre 2015.

Hors éléments exceptionnels, il atteint 42 cents. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un BPA de 38 cents sur cette base selon Thomson Reuters I/B/E/S.

En excluant un ajustement de valeur de la dette, les ventes et les revenus des activités de courtage ont progressé de 11%, grâce entre autres à la hausse de l'activité des marchés actions et obligataires liée à l'élection de Donald Trump le 8 novembre.

Bank of America est la première grande banque américaine à publier ses résultats depuis le relèvement des taux d'intérêt par la Fed le 14 décembre dernier, le deuxième seulement depuis le 14 décembre 2006.

"Bien que la hausse des taux d'intérêt soit intervenue trop tardivement pour avoir eu un impact sur les résultats, nous anticipons une progression significative du revenu net d'intérêts au premier trimestre 2017", a déclaré le directeur financier, Paul Donofrio, dans un communiqué.

L'action BofA, qui a gagné 34,8% depuis l'élection de Donald Trump le 8 novembre, évoluait peu dans les échanges d'avant-Bourse vendredi.

Les dépenses d'exploitation ont baissé de 6,1% à 13,16 milliards, portant leur total pour l'année à 54,95 milliards.   Suite...

 
Bank of America a annoncé vendredi une hausse de 46,8% de son bénéfice trimestriel, donnant le coup d'envoi d'une série de résultats bancaires qui s'annoncent solides grâce au regain d'activité provoqué sur les marchés financiers par l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson