Bruxelles valide le plan de sauvetage d'Areva sous conditions

mardi 10 janvier 2017 16h41
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - La Commission européenne a annoncé mardi que le projet de l'Etat français d'injecter 4,5 milliards d'euros dans le capital d'Areva était conforme aux règles de l'Union européenne en matière d'aides d'État.

Elle a cependant précisé que le versement de cette aide était conditionné notamment à un feu vert de l'Autorité de sûreté nucléaire française (ASN), à la mise en service de la cuve du réacteur EPR en cours de construction à Flamanville (Manche) et à l'autorisation de la vente à EDF de l'activité réacteurs d'Areva.

"Par conséquent, la Commission a également approuvé aujourd'hui un prêt d'un montant de 3,3 milliards d'euros de l'État français à Areva. Ce prêt vise à combler les besoins de liquidités d'Areva jusqu'à ce que l'injection de capital puisse avoir lieu", a ajouté Bruxelles dans un communiqué.

La décision de l'ASN sur le cuve de Flamanville et le rachat par EDF de l'activité réacteurs d'Areva sont respectivement prévus vers la fin du mois de juin et au second semestre 2017.

Une porte-parole d'Areva a souligné que le feu vert de Bruxelles était une "décision positive" pour l'entreprise.

"Nous venons de franchir une nouvelle étape dans la restructuration du groupe. Nous continuons à travailler avec détermination à la mise en place du 'nouvel Areva'", a-t-elle ajouté.

Areva avait reçu en décembre des offres fermes d'investisseurs qui proposent 500 millions d'euros pour acquérir 10% du capital de NewCo, le 'nouvel Areva' recentré sur le combustible nucléaire, précisant qu'il continuait de discuter avec d'autres partenaires potentiels.

  Suite...

 
La Commission européenne a annoncé mardi que le projet de l'Etat français d'octroyer une aide à Areva sous la forme d'une injection de capitaux de 4,5 milliards d'euros était conforme aux règles de l'Union européenne en matière d'aides d'État. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen