January 9, 2017 / 9:42 PM / 6 months ago

La Bourse de New York finit sur une note mitigée

4 MINUTES DE LECTURE

La Bourse de New York a fini sur une note mitigée lundi, le Dow Jones et le S&P 500 reperdant un peu de terrain après leurs records de vendredi dans le sillage de la chute de valeurs énergétiques tandis que le Nasdaq a inscrit de nouveaux pics historiques, notamment porté par la hausse de 1% du titre Apple. L'indice Dow Jones a cédé 0,38%, soit 76,42 points, à 19.887,38. /Photo prise le 9 janvier 2017/Lucas Jackson

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur une note mitigée lundi, le Dow Jones et le S&P 500 reperdant un peu de terrain après leurs records de vendredi dans le sillage de la chute de valeurs énergétiques tandis que le Nasdaq a inscrit de nouveaux pics historiques, notamment porté par la hausse de 1% du titre Apple.

L'indice Dow Jones a cédé 0,38%, soit 76,42 points, à 19.887,38, s'éloignant un peu plus de la barre des 20.000 points frôlée lors de la séance précédente.

Le S&P-500, plus large, a perdu 8,08 points, soit 0,35%, à 2.268,90. Mais le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 10,76 points (+0,19%) à 5.531,82, nouveau record de clôture après avoir inscrit en séance un nouveau sommet de 5.541,08 points.

Le compartiment S&P regroupant les valeurs énergétiques a perdu 1,48%, accusant la plus forte baisse sectorielle du jour à la suite du plongeon de près de 4% des cours du brut, sous le coup des craintes des investisseurs de voir le niveau record des exportations irakiennes et l'augmentation de la production américaine venir annihiler les efforts de nombre de pays pétroliers pour rééquilibrer un marché saturé.

Le recul de l'or noir est intervenu malgré la baisse de 0,33% de dollar face à un panier de devises internationales, le billet vert reculant de pair avec le Dow Jones et le S&P ainsi qu'avec les rendements des emprunts du Trésor américain.

Les investisseurs marquent une pause avant le début de la saison des résultats, qui commencera vendredi avec le secteur bancaire, et l'installation, le 20 janvier, de la nouvelle administration Trump à la Maison blanche.

Depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre a bondi de plus de 6%, les investisseurs ayant fait le pari que le programme économique de l'homme d'affaires, avec son mélange de relance budgétaire, de baisses d'impôts et de dérégulation, sera favorable aux affaires et, partant, au marché actions.

Fusions & Acquisitions Dans Le Secteur Pharmaceutique

"On attend l'avalanche de résultats et les premiers pas de l'administration Bush", a déclaré Stephen Massocca, chargé des investissements chez Wedbush Equity Management.

"Je n'anticipe pas de mouvements d'importance dans le marché actions avant ces deux rendez-vous."

L'action Apple, la première capitalisation boursière mondiale, a progressé de 0,92% touchant en séance un pic d'un an le jour du 10e anniversaire de son produit phare, l'iPhone.

Outre Apple, le Nasdaq a également été soutenu par ses composantes pharmaceutiques dans le sillage d'une série d'opérations de fusion & acquisition annoncées dans le secteur de la santé.

L'action Ariad Pharmaceuticals s'est ainsi envolée de 72,85%, affichant la troisième plus forte hausse du Nasdaq, après que Takeda Pharmaceutical, le premier groupe pharmaceutique japonais, a annoncé le rachat du spécialiste américain de l'oncologie pour 5,2 milliards de dollars.

Le titre Surgical Care Affiliates a gagné 16,21% après que UnitedHealth a annoncé l'acquisition du groupe par sa filiale Optum pour 2,3 milliards de dollars afin de créer une plate-forme de services pour les soins ambulatoires.

L'action VCA a pris 28,29% après que le groupe alimentaire Mars, numéro un mondial de la nutrition animale avec sa division Mars Petcare, allait racheter l'opérateur de cliniques pour animaux pour 7,7 milliards de dollars.

L'indice S&P regroupant les valeurs de la santé a progressé de 0,44%, affichant la plus forte hausse sectorielle de la session, devant le compartiment technologique (+0,19%).

Quelque 6,4 milliards d'actions ont été échangées au cours de la séance, contre une moyenne quotidienne de 6,6 milliards au cours des 20 dernières séances.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below