January 9, 2017 / 6:02 PM / 7 months ago

Les grands magasins parisiens bouclent une année noire

4 MINUTES DE LECTURE

Les grands magasins parisiens ont bouclé une année noire en 2016, plombés par la chute de la fréquentation des touristes étrangers, qui a cependant repris quelques couleurs en novembre et décembre et laisse espérer un exercice 2017 plus positif. /Photo prise le 23 novembre 2016/Jacky Naegelen

PARIS (Reuters) - Les grands magasins parisiens ont bouclé une année noire en 2016, plombés par la chute de la fréquentation des touristes étrangers, qui a cependant repris quelques couleurs en novembre et décembre et laisse espérer un exercice 2017 plus positif.

Les attentats en France, les grèves et le sentiment d'insécurité qui ont fait fuir les touristes étrangers ont lourdement impacté le commerce de luxe parisien et l'hôtellerie.

Cette dernière a accusé l'an dernier un manque à gagner de 650 millions d'euros, et de 900 millions d'euros en tenant compte des chiffres de la restauration.

Au Printemps Haussmann, navire amiral de la chaîne de grands magasins, les ventes ont chuté de 10% au cours de l'année calendaire 2016, a déclaré lundi sur BFM Business Pierre Pelarrey, directeur général du magasin.

Ce recul intervient après un exercice - décalé - stable entre le 1er avril 2015 et 31 mars 2016.

Aux Galeries Lafayette voisines, "l'année a été en demi-teinte, avec une importante baisse de fréquentation après l'attentat de Nice", a déclaré une porte-parole du groupe.

Les deux concurrents ont toutefois fait état d'une reprise de la fréquentation étrangère en novembre et décembre, qui pourrait laisser espérer un meilleur cru en 2017.

Aux Galeries Lafayette, la fréquentation comme le chiffre d'affaires ont enregistré une hausse de 10% entre la mi-novembre et la fin de l'année, sur une base de comparaison particulièrement basse, le magasin ayant été déserté il y a un an après les attentats de Paris.

Mais les ventes progressent aussi par rapport à la même période de 2014, qui constitue une base de comparaison plus parlante, précise-t-on aux Galeries Lafayette.

Les achats des touristes étrangers, qui comptent pour la moitié des ventes des Galeries Lafayette Haussmann, ont été portées en fin d'année par un retour des clientèles japonaise, américaine, brésilienne et russe.

"Les terribles événements commencent à s'éloigner", a précisé la porte-parole du groupe, disant espérer une confirmation de cette tendance en 2017.

Les deux magasins se préparent maintenant pour les soldes, qui débuteront le 11 janvier pour une période de six semaines, après de massives promotions déclenchées juste après Noël visant à sauver une année très difficile.

En baisse continue depuis janvier 2014 pour cause de crise économique et de baisse du rouble, les achats des touristes russes se sont redressés fin 2016, pour la première fois depuis près de trois ans, témoignant d'un regain de confiance porté par le redressement des prix du brut.

Les analystes d'Exane BNP Paribas tablent quant à eux sur une accélération de la demande dans les principaux marchés du luxe en 2017.

La croissance du secteur pourrait ainsi rapidement dépasser 5% au premier semestre, selon le courtier qui évoque la politique de soutien à l'économie et l'amélioration du moral des consommateurs en Chine, le programme de baisses d'impôts massives de Donald Trump aux Etats-Unis, le rebond des dépenses en Russie ou encore la hausse des cours du pétrole favorable à la clientèle du Moyen-Orient.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below