Les grands magasins parisiens bouclent une année noire

lundi 9 janvier 2017 18h59
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Les grands magasins parisiens ont bouclé une année noire en 2016, plombés par la chute de la fréquentation des touristes étrangers, qui a cependant repris quelques couleurs en novembre et décembre et laisse espérer un exercice 2017 plus positif.

Les attentats en France, les grèves et le sentiment d'insécurité qui ont fait fuir les touristes étrangers ont lourdement impacté le commerce de luxe parisien et l'hôtellerie.

Cette dernière a accusé l'an dernier un manque à gagner de 650 millions d'euros, et de 900 millions d'euros en tenant compte des chiffres de la restauration.

Au Printemps Haussmann, navire amiral de la chaîne de grands magasins, les ventes ont chuté de 10% au cours de l'année calendaire 2016, a déclaré lundi sur BFM Business Pierre Pelarrey, directeur général du magasin.

Ce recul intervient après un exercice - décalé - stable entre le 1er avril 2015 et 31 mars 2016.

Aux Galeries Lafayette voisines, "l'année a été en demi-teinte, avec une importante baisse de fréquentation après l'attentat de Nice", a déclaré une porte-parole du groupe.

Les deux concurrents ont toutefois fait état d'une reprise de la fréquentation étrangère en novembre et décembre, qui pourrait laisser espérer un meilleur cru en 2017.

Aux Galeries Lafayette, la fréquentation comme le chiffre d'affaires ont enregistré une hausse de 10% entre la mi-novembre et la fin de l'année, sur une base de comparaison particulièrement basse, le magasin ayant été déserté il y a un an après les attentats de Paris.   Suite...

 
Les grands magasins parisiens ont bouclé une année noire en 2016, plombés par la chute de la fréquentation des touristes étrangers, qui a cependant repris quelques couleurs en novembre et décembre et laisse espérer un exercice 2017 plus positif. /Photo prise le 23 novembre 2016/REUTERS/Jacky Naegelen