9 janvier 2017 / 12:21 / dans 8 mois

Les Bourses européennes restent en recul à la mi-séance

Les Bourses européennes restaient en recul lundi à mi-journée, avec des pertes qui ont même augmenté depuis le début de séance, à l'exception de la place londonienne qui demeure stable après avoir pour la première fois terminé vendredi au-dessus des 7.200 points. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,8% à 4.870,84 points. À Francfort, le Dax laisse 0,62% et à Londres, le FTSE est stable (-0,01%). /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes restaient en recul lundi à mi-journée, avec des pertes qui ont même augmenté depuis le début de séance, à l‘exception de la place londonienne qui demeure stable après avoir pour la première fois terminé vendredi au-dessus des 7.200 points.

L‘indice des ressources naturelles, qui pèse d‘un fort poids sur l‘indice FTSE, est lui-même stationnaire (+0,01%).

À Paris, l‘indice CAC 40 perd 0,8% à 4.870,84 points. À Francfort, le Dax laisse 0,62% et à Londres, le FTSE est stable (-0,01%). L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 recule de 0,61%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,69% et le Stoxx 600 de 0,59%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent pareillement une ouverture de Wall Street en recul dans l‘attente de la conférence de presse que doit prononcer le président élu américain Donald Trump mercredi et des premiers résultats bancaires trimestriels deux jours plus tard.

Volkswagen (+3,7%) est en tête des trois grands indices européens, le marché saluant l‘approche d‘un accord avec la justice américaine sur le scandale de manipulation des émissions de gaz polluants, ainsi que les dernières annonces du groupe sur ses résultats commerciaux.

Casino (+4,6%) le suit immédiatement dans le Stoxx 600, également la plus forte hausse du SBF-120, Bank of America Merrill Lynch ayant relevé sa recommandation.

Ingenico (+3,2%) vient juste derrière Casino dans l‘indice SBF-120, après qu‘UBS a relevé son objectif de cours.

Micheliin, avec un gain de 0,9%, figure parmi les premières hausses du CAC-40. JP Morgan a relevé sa recommandation sur le titre de “neutre” à “surpondérer”.

A l‘inverse, le laboratoire allemand Fresenius Medical Care (-6,3%) accuse l‘une des plus fortes pertes en Europe, ce dernier, ainsi que son concurrent américain DaVita, ayant reçu un assignation à comparaître aux Etats-Unis dans le cadre d‘une enquête sur leurs liens avec une organisation caritative qui aide les patients à payer leur dialyse rénale.

Le dollar progresse contre l‘euro et un panier de devises de référence. La statistique de l‘emploi américain publiée vendredi comportait une solide composante salariale qui plaide pour une poursuite des hausses de taux aux Etats-Unis cette année, un élément a priori favorable au billet vert.

Sur le marché pétrolier, les contrats sur le Brent et le WTI texan aggravent leurs pertes, la hausse des exportations iraniennes sapant les efforts déployés en vue de réduire la production mondiale, tandis que l‘activité du secteur pétrolier a encore augmenté aux Etats-Unis pour la dixième semaine d‘affilée.

Le fait que la Russie ait, selon des sources, réduit sa production de 100.000 barils par jour (bpj) environ début janvier par rapport au mois précédent, conformément à l‘accord passé avec l‘Opep, ne change apparemment rien.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below