8 janvier 2017 / 13:32 / dans 9 mois

Nouveau recul des réserves de change chinois, proches des 3.000 milliards de dollars

Les réserves de change de la Chine sont tombées à un plus bas de près de six ans au mois de décembre sans toutefois passer sous le seuil des 3.000 milliards de dollars. Sur l'ensemble de l'année dernière, les réserves de change ont diminué de 320 milliards de dollars pour revenir à 3.011 milliards, après une chute de 513 milliards de dollars en 2015. /Photo d’archives/REUTERS/Kacper Pempel

PEKIN (Reuters) - Les réserves de change de la Chine sont tombées à un plus bas de près de six ans au mois de décembre sans toutefois passer sous le seuil des 3.000 milliards de dollars, Pékin renforçant les mesures de soutien à sa devise avant l‘arrivée au pouvoir du nouveau président américain Donald Trump.

Ces réserves ont baissé pour le sixième mois consécutif en décembre, reculant de 41 milliards de dollars, un montant inférieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters qui s‘attendaient à un repli de 51 milliards de dollars.

Pékin a accentué la lutte contre la spéculation à la baisse sur le yuan le mois dernier tout en renforçant les contrôles sur les mouvements de capitaux.

Sur l‘ensemble de l‘année dernière, les réserves de change ont diminué de 320 milliards de dollars pour revenir à 3.011 milliards, après une chute de 513 milliards de dollars en 2015.

Si le seuil des 3.000 milliards de dollars de réserves n‘est pas perçu comme critique pour les autorités chinoises, les intervenants sur les marchés financiers s‘inquiètent de la rapidité de leur baisse, reflet des efforts de Pékin pour enrayer la baisse de sa devise et freiner les sorties de capitaux.

Un maintien des pressions à la baisse du yuan conduira Pékin à appliquer plus rigoureusement les contrôles administratifs et réglementaires sur les flux de capitaux et à intervenir pour empêcher la constitution de positions spéculatives à la baisse trop importantes, estiment des analystes.

Si les réserves de change continuent de fondre à un rythme accéléré, ils n‘excluent toutefois pas que Pékin procède à une dévaluation ponctuelle de sa monnaie comme en août 2015, une initiative qui avait déstabilisé les marchés financiers internationaux en raison des craintes d‘une “guerre des changes”.

NOUVELLE BAISSE ATTENDUE EN JANVIER

Le yuan a perdu 6,6% de sa valeur contre le dollar, en pleine phase de raffermissement en 2016, accusant son plus fort recul en un an contre la devise américaine depuis 1994.

Il devrait se déprécier à nouveau d‘au moins 4% cette année, selon une enquête réalisée par Reuters auprès de spécialistes du marché des changes en raison notamment de la fermeté attendue du dollar à la faveur des anticipations de hausse de taux de la Réserve fédérale.

Accentuant la pression baissière, Donald Trump a menacé d‘accuser la Chine de manipuler se devise dès sa prise de fonction le 20 janvier et d‘imposer de forts tarifs douaniers sur les exportations chinoises à destination des Etats-Unis.

Dans ce contexte, les sorties de capitaux hors de Chine se sont accélérées au risque, selon certains analystes, d‘enclencher un cercle vicieux dans lequel la dépréciation de la devise alimente les sorties de capitaux qui elles-mêmes accentuent la baisse de la devise.

”Nous estimons que les sorties de capitaux ont atteint 710 milliards de dollars sur l‘ensemble de l‘année 2016, a dit Chang Liu, économiste pour la Chine de Capital Economics, à Reuters.

Les sorties de capitaux sur les seuls mois de novembre et de décembre ont atteint 76 et 66 milliards de dollars respectivement, selon les estimations de Capital Economics.

Les interventions destinées à stabiliser le yuan constituent la principale explication de la chute des réserves en 2016, a dit l‘Administration d‘Etat des changes (SAFE) dans un communiqué.

La dépréciation de devises autres que le dollar entrant dans la composition des réserves de change du fait de la hausse de la monnaie américaine a aussi contribué à la baisse des réserves, a-t-elle ajouté.

“Les réserves de change devraient encore baisser en janvier”, a dit SWS MU Fund Management dans une note qui prévoit que l‘économie américaine et le dollar continueront de se renforcer cette année.

Marc Joanny pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below