Les Bourses européennes terminent sur une note hésitante

jeudi 5 janvier 2017 18h26
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi sur une note hésitante dans un marché sans direction claire animé quand même par quelques changements de recommandation ou d'objectif de cours qui ont notamment pesé sur les secteurs de l'assurance et des banques.

À Paris, le CAC 40 a fini en hausse de 0,03% (1,24 points) à 4.900,64 points. Le Footsie britannique a avancé de 0,08% à 7.195,31 points après avoir touché un record en séance à 7.211,96 points. Le Dax allemand a pris 0,01%. L'indice EuroStoxx 50 a reflué de 0,03% mais le FTSEurofirst 300 a grignoté 0,04 % et le Stoxx 600 0,1%.

Les investisseurs semblent hésiter à prolonger le mouvement de hausse enclenché en novembre avec la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine et attendent désormais de voir si ses promesses d'allègements fiscaux massifs et de dérégulation se concrétiseront.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était en légère baisse, affaiblie par la distribution et des prises de profit sur les valeurs financières, dans des marchés qui s'interrogent sur l'évolution de l'économie américaine et la réaction qu'aura la Réserve fédérale à la politique de Donald Trump. Le Dow Jones reculait et le S&P-500 reculait d'environ 0,4%.

En Europe, le secteur de l'assurance (-0,86%), plus forte baisse du Stoxx 600 derrière les banques (0,67%) a pâti d'une note de JPMorgan qui a abaissé ses recommandations ou ses objectifs de cours sur différentes valeurs.

Du côté des banques, Société Générale a cédé 2,35%, plus important repli du CAC 40, après une dégradation de sa note par UBS. L'action de la banque italienne Banco BPM, issue de la fusion entre Banco Popolare et Banca Popolare di Milano, a gagné 3,75%, profitant du conseil à l'"achat" de Bank of America Merrill Lynch. L'indice du secteur bancaire italien a progressé de 0,72%.

Les débuts boursiers de Banco BPM marquent le coup d'envoi en Italie de la consolidation d'un secteur très fragmenté et pénalisé par quelque 360 milliards d'euros de créances douteuses.

JPMorgan a en revanche relevé sa recommandation sur Airbus, tout comme Morgan Stanley, permettant à l'avionneur européen de gagner 1,89%, deuxième plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, derrière Telefonica (2,12%).

A Londres, Persimmon, numéro deux de la construction résidentielle en Grande-Bretagne, s'est distingué avec un gain de plus de 7% lui permettant de prendre la tête du Stoxx 600. Le groupe a annoncé une hausse de 15% de ses ventes depuis le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne le 23 juin.   Suite...

 
Les Bourses européennes ont terminé jeudi sur une note hésitante. Le CAC 40 a fini en hausse de 0,03%, le Footsie a avancé de 0,08% et le Dax a pris 0,01%. /Photo prise le 5 janvier 2017/REUTERS