4 janvier 2017 / 21:09 / il y a 8 mois

Wall Street accueille sans émotion les "minutes" de la Fed

La Bourse de New York a terminé mercredi en hausse. Le Dow a finalement gagné 0,3%, le S&P-500 a progressé de 0,57% et le Nasdaq Composite a pris 0,88%. /Photo prise le 3 janvier 2017/Lucas Jackson

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé mercredi en hausse, réagissant à peine à la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Ces "minutes" indiquent que la banque centrale américaine anticipe une accélération de la croissance sous l'administration Trump qui pourrait la conduire à augmenter la cadence des relèvements de taux. Elles ont eu peu d'effet sur les indices.

Le Dow Jones s'est rapproché une nouvelle fois de la barre symbolique des 20.000 points, qu'il n'a toujours pas franchie.

Le Dow a finalement gagné 60,40 points, soit 0,3%, à 19.942,16. Le Standard & Poor's 500, plus large, a progressé de 0,57% à 2.270,75 et le Nasdaq Composite a pris 0,88% à 5.477,01.

Evoquant le dynamisme du marché du travail et le redressement de l'inflation, la Fed a relevé ses taux en décembre pour la première et unique fois de 2016 tout en exprimant la volonté d'accélérer cette année le rythme de son resserrement monétaire.

Les "minutes" confirment cette volonté et n'ont pas ému les traders, qui misent toujours sur deux hausses de taux cette année, sans écarter la possibilité d'une troisième.

FORD ET GENERAL MOTORS GRIMPENT

Les promesses de baisses d'impôts et de dérégulation de Donald Trump, qui entrera en fonction le 20 janvier, ont entraîné Wall Street à la hausse depuis son élection, le 8 novembre dernier. Au point que certains se demandent si cette progression n'est pas allée trop loin et trop vite.

"Je pense que le marché s'est emballé et qu'il est probablement mûr pour rétrocéder un peu de terrain", prédit Robert Pavlik, responsable de la stratégie de marché chez Boston Private Wealth.

"Quand cela arrivera et combien de temps cela durera, cela dépend de la capacité de la nouvelle administration à faire adopter des projets qu'elle a mis en avant durant la campagne électorale", ajoute-t-il.

Si elles n'ont guère fait bouger les indices boursiers, les "minutes" de la Fed ont eu pour effet d'accentuer les pertes du dollar face à un panier de devises de référence dont l'euro, qui s'est raffermi pour se rapprocher de la barre de 1,05 dollar.

Sur le front de la dette, les rendements des Treasuries ont légèrement baissé, les investisseurs s'attendant à un ton plus ferme de la Fed concernant les hausses de taux à venir.

Du côté des valeurs, la tendance a été portée par General Motors (+5,5%) et Ford (+4,6%) qui ont fait état de ventes supérieures aux attentes en décembre aux Etats-Unis, ce qui pourrait annoncer une année record en 2016 pour le marché automobile américain.

Weight Watchers International a pris plus de 20% après un relèvement d'objectif de cours par Sidoti & Co, qui cite notamment la spectaculaire perte de poids de la star des médias Oprah Winfrey, égérie et actionnaire du spécialiste des régimes alimentaires.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below