Les Bourses européennes clôturent sur une note stable

mercredi 4 janvier 2017 18h15
 

(Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé sur une note stable mercredi, après deux séances de hausse d'affilée, freinées entre autres par le secteur de la distribution.

À Paris, le CAC 40 a terminé à l'équilibre (+0,07 point) à 4.899,40 points. Le Footsie britannique a pris 0,17% et le Dax allemand est resté stable. L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,06%, le FTSEurofirst 300 a perdu 0,16% et le Stoxx 600 0,25%.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street gagnait autour de 0,3%.

Une confirmation de l'accélération de la croissance en zone euro et d'un décollage plus net que prévu de l'inflation, notamment en Allemagne, n'a pas suffi à pousser le marché européen en manque d'inspiration après l'envolée des mois de novembre et de décembre.

Parmi les indices sectoriels, ceux de la distribution et des produits de base affichent les plus fortes baisses, respectivement 1,43% et 1,30%.

A Londres, Next a perdu 14,36%, plus forte baisse du Stoxx 600. L'enseigne britannique d'habillement a lancé un avertissement sur ses résultats 2016-2017 et 2017-2018.

A contrario, la chaîne britannique de magasins discount B&M, qui a annoncé des ventes record pendant la période de Noël, a gagné 9,45%, réalisant la meilleure performance de l'indice des 600 plus grandes valeurs de la zone euro.

A Paris, Accor, plus forte hausse du CAC 40, a gagné 2,27%, soutenu par HSBC qui est passée à l'achat sur le titre. A l'inverse, des abaissements de recommandation ont pesé sur Michelin (-2,30%) et STMicro (-1,19%)

Sur le marché des changes, le dollar cédait autour de 0,5% face à un panier de devises, les investisseurs attendant d'avoir de nouveaux éléments concernant les performances de l'économie américaine et le calendrier de hausse des taux de la Réserve fédérale.   Suite...

 
Les Bourses européennes ont clôturé sur une note stable mercredi. Le CAC 40 a terminé à l'équilibre (+0,07 point) à 4.899,40 points. Le Footsie a pris 0,17% et le Dax est resté stable. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski