JP Morgan reste en tête du palmarès des commissions en 2016

mercredi 4 janvier 2017 17h31
 

par Steve Slater

LONDRES (IFR) - JP Morgan s'est maintenue en 2016 en tête du palmarès des commissions perçues par les banques de financement et d'investissement (BFI) pour leurs activités de conseil en fusions-acquisitions, de souscription sur les marchés primaires actions et obligataires et de prêts syndiqués.

La banque américaine a engrangé 5,8 milliards de dollars (5,55 milliards d'euros) de commissions l'année dernière, en baisse de 5% par rapport à 2015 mais elle a gagné des parts de marché au détriment de ses grandes rivales Goldman Sachs, Bank of America Merrill Lynch (BAML) et Deutsche Bank, selon des données de Thomson Reuters.

Sa part de marché est ressortie à 6,8% en 2016 et elle a creusé l'écart par rapport à sa plus proche concurrente Goldman Sachs qui a vu le montant de ses commissions chuter de 15% à 5,1 milliards de dollars, correspondant à une part de marché de 6%.

Le montant total des commissions perçues par les banques d'investissement a atteint 85 milliards de dollars l'année dernière contre 91,5 milliards en 2015, soit une baisse de 7%.

A 3.700 milliards de dollars, le seul montant des M&A conclues en 2016 a chuté de 16% par rapport à 2015 alors que le nombre d'opérations est resté quasi stable à 46.055, selon les données publiées mercredi.

Barclays, Mizuho, Lazard et Rothschild figurent parmi les banques qui ont enregistré des gains de part de marché.

Outre Goldman Sachs, BAML, Morgan Stanley, Deutsche Bank et UBS ont accusé les plus forts reculs en termes de part de marché.

Les cinq premiers établissements américains ont continué d'occuper les cinq premières places du classement mais leur part de marché combinée a reculé à 28% contre 29,5% un an auparavant, ce qui relativise leur domination par rapport à leurs concurrentes européennes.   Suite...

 
JP Morgan s'est maintenue en 2016 en tête du palmarès des commissions perçues par les banques de financement et d'investissement (BFI) pour leurs activités de conseil en fusions-acquisitions, de souscription sur les marchés primaires actions et obligataires et de prêts syndiqués, avec 5,8 milliards de dollars de commissions engrangées l'année dernière. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar