L'Oréal accélère le pas dans la beauté connectée

mercredi 4 janvier 2017 07h45
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - L'Oréal a annoncé mercredi le lancement d'une brosse connectée, nouvelle innovation technologique dans la beauté visant à séduire les jeunes consommateurs nés avec le digital.

La brosse, qui a reçu le prix international de l'innovation du salon CES de l'électronique grand public de Las Vegas, est signée Kérastase, la marque de produits capillaires de L'Oréal vendus dans les salons de coiffure, en partenariat avec Withings (groupe Nokia) et l'incubateur technologique de L'Oréal basé à San Francisco.

"La mission de l'incubateur est de faire émerger des innovations capables d'apporter de nouveaux services et de nouveaux types d'expériences dans la beauté", a déclaré à Reuters Guive Balooch, directeur de l'incubateur créé en 2012 à San Francisco.

Les appareils intelligents peuvent, selon lui, influencer de façon considérable la manière de prendre soin de ses cheveux et de sa peau.

Après s'être lancé dans la beauté connectée en 2015 avec "Makeup Genius", une application permettant de simuler sur son smartphone les effets d'un maquillage virtuel, L'Oréal a mis sur le marché un patch UV La Roche Posay permettant de mesurer son exposition au soleil et de doser en conséquence sa protection solaire.

Il propose aussi, dans neuf magasins pilotes aux Etats-Unis, un fond de teint Lancôme sur mesure baptisé "Le Teint particulier", qui fera l'objet d'un plus vaste déploiement dans le courant de 2017.

L'application Genius a quant à elle déjà été téléchargée 20 millions de fois, s'est félicité Guive Balooch, et une version spécifique pour les ongles vient d'être lancée.

Pour sa part, la brosse connectée est équipée de capteurs permettant de recueillir des informations sur la qualité du cheveu et sur la façon de le brosser.   Suite...

 
L'Oréal a annoncé mercredi le lancement d'une brosse connectée, nouvelle innovation technologique dans la beauté visant à séduire les jeunes consommateurs nés avec le digital. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau