Le pétrole clôt sur une baisse sa meilleure année depuis 2009

vendredi 30 décembre 2016 22h03
 

par Ethan Lou

NEW YORK (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi sur le marché new-yorkais Nymex mais ils affichent sur l'ensemble de l'année 2016 leur meilleure performance depuis 2009, grâce à l'accord entre pays producteurs pour réduire la production, dont l'excédent a pesé sur les prix pendant deux ans.

Le contrat février sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu cinq cents sur la journée, soit 0,09%, à 53,72 dollars le baril et le Brent trois cents (-0,05%) à 56,82 dollars.

"Un peu de prises de bénéfice (...) des volumes très réduits; beaucoup de gens ont déjà fait tout ce qu'ils avaient à faire cette année", a résumé Elaine Levin, présidente de Powerhouse, un courtier spécialisé dans les matières premières.

Le repli de vendredi a été alimenté entre autres par les chiffres hebdomadaires du groupe parapétrolier Baker Hughes sur le nombre de puits en exploitation aux Etats-Unis: en hausse pour la neuvième semaine d'affilée, à 525, il a pratiquement retrouvé son niveau de la fin 2015 (536), la remontée des prix ayant incité les compagnies à remettre en exploitation des installations mises à l'arrêt.

Au total, selon Baker Hughes, 209 puits ont été rouverts au cours des 31 dernière semaines alors que le nombre de puits en activité était tombé en mai à son plus bas niveau en six ans.

Les analystes s'attendent à ce que les compagnies américaines augmentent leurs investissement dans les forages et leur production de pétrole et de gaz de schiste en 2017 pour profiter de la remontée des cours.

Sur l'année qui s'achève, le Brent a gagné 52% et le WTI 45%, des hausses sans précédent depuis 2009, année durant laquelle ils avait bondi de 78% et 71% respectivement.

  Suite...

 
Une raffinerie à Wilmington, en Californie. Les cours du pétrole ont terminé en baisse vendredi sur le marché new-yorkais Nymex mais ils affichent sur l'ensemble de l'année 2016 leur meilleure performance depuis 2009. Le contrat février sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu cinq cents sur la journée, soit 0,09%, à 53,72 dollars le baril et le Brent trois cents (-0,05%) à 56,82 dollars. /Photo d'archives/REUTERS/Bret Hartman