Les Bourses européennes évoluent sans grand changement à mi-séance

vendredi 30 décembre 2016 14h15
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent sans grand changement à la mi-séance vendredi, dernier jour de cotation de 2016, et Wall Street est attendue en légère hausse après son repli de la veille, les investisseurs continuant de prendre leurs bénéfices après l'important mouvement haussier de presque deux mois.

À Paris, le CAC 40 grignote 0,02% (0,87 points) à 4.839,34 vers 12h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,08% et à Londres, le FTSE en hausse de 0,32%, à un record historique de 7.142,83 points, et de 14% sur l'année. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 0,13%, l'EuroStoxx 50 de 0,04% et le Stoxx 600 de 0,06%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en petite progression, de 0,14% pour le Dow Jones et 0,16% pour le S&P-500. L'indice vedette de Wall Street le Dow Jones devrait gagner plus de 13% sur l'année grâce notamment à l'élection de Donald Trump.

Sur l'ensemble de l'année, le CAC 40 s'apprête à boucler l'année sur une hausse de plus de 4% et Francfort sur une progression de l'ordre de 6,5%, tandis que le Stoxx 600 devrait accuser un repli d'environ 1,5%, reflet de l'incertitude sur le plan politique en Europe et des inquiétudes concernant la santé des banques italiennes.

La Bourse de Milan s'annonce en baisse d'environ 10% sur l'année 2016, la plus mauvaise performance des marchés d'actions en Europe, avec une chute de 38% de l'indice des banques italiennes sur l'ensemble de l'année.

Les variations des indices sectoriels sont cependant limitées.

A Paris, les valeurs immobilières sont parmi les plus fortes hausses. Klépierre avance de 0,72% et Unibail-Rodamco de 0,78%.

En Italie, l'action Banca Monte dei Paschi di Siena est toujours suspendue, dans l'attente des modalités de son plan de sauvetage. Plusieurs journaux rapportent vendredi que la banque italienne en difficulté prévoit d'émettre 15 milliards d'euros d'obligations l'an prochain pour améliorer ses finances et rétablir la confiance des investisseurs.

Côté obligataire, les rendements des obligations italiennes et portugaises sont en passe d'afficher leur première hausse annuelle depuis la crise de la dette de la zone euro en 2011. Le rendement des obligations d'État à 10 ans en Italie a augmenté d'environ 21 points de base sur l'année écoulée à environ 1,81%. Son équivalent portugais a progressé d'environ 123 points de base à environ 3,75%. Sur le marché des changes, le dollar, qui a gagné 10,5% depuis l'élection de Trump, perd 0,44% face à un panier de devises de référence et 0,62% comparé à l'euro.   Suite...

 
Les Bourses européennes évoluent sans grand changement à la mi-séance vendredi. À Paris, le CAC 40 grignote 0,02% (0,87 points) à 4.839,34 vers 12h30 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,08% et à Londres, le FTSE en hausse de 0,32%, à un record historique de 7.142,83 points, et de 14% sur l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann