30 décembre 2016 / 06:18 / il y a 10 mois

La Bourse de Tokyo finit en repli, en légère hausse sur 2016

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse vendredi, à son plus bas niveau en trois semaines, victime de quelques prises de profits au cours de cette dernière séance de 2016, une année qui se solde par une petite hausse malgré le raffermissement du yen.L‘indice Nikkei a perdu 0,16% à 19.114,37 points, son plus bas niveau depuis le 9 décembre, et le Topix, plus large, a pris 0,01% à 1.518,61 points.

La Bourse de Tokyo a fini en légère baisse vendredi. L'indice Nikkei a perdu 0,16% à 19.114,37 points /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato

Le Nikkei est passé un temps dans le vert sur des rumeurs d‘achats d‘ETF par la Banque du Japon pour soutenir le marché.

Sur l‘année, l‘indice a progressé de 0,42%, sa cinquième hausse annuelle d‘affilée, mais aussi sa plus faible en raison d‘une appréciation de 3,5% du yen. La devise japonaise affichait un gain de 22% à son pic de l‘année après le vote des Britanniques pour une sortie de l‘Union européenne le 23 juin, avant de retomber de plus de 15% depuis.

Les valeurs à Tokyo ont été dopées depuis l‘entrée en fonction du Premier ministre Shinzo Abe, le Nikkei ayant touché un pic de près de 20 ans en juin 2015, dans l‘espoir que sa politique économique de relance et de réformes mettent fin à des décennies de déflation et de stagnation de l‘économie.

L‘attention s‘est tournée vers les Etats-Unis depuis l‘élection de Donald Trump le mois dernier.

Aux valeurs, Takata a encore eu le vent en poupe avec un gain de plus de 21% à la suite d‘une information de presse selon laquelle le groupe est sur le point de conclure un accord avec le ministère américain de la Justice et pourrait débourser jusqu‘à un milliard de dollars (963 millions d‘euros) pour mettre un terme à l‘enquête pénale ouverte dans le dossier impliquant des airbags défectueux.

Toshiba reprend 9,43% sur des rachats de positions à découvert avant le fin de 2016, après avoir chuté d‘environ 40% en trois jours en réaction à l‘annonce par le conglomérat d‘un risque de dépréciations comptables massives.

Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below