29 décembre 2016 / 17:36 / il y a 9 mois

Les Bourses européennes finissent en léger repli

Les Bourses européennes ont fini en léger repli jeudi, sauf Londres, pénalisées par les cycliques et les financières, dans des marchés creux, dominés par des prises de profits et des ajustements de positions en vue de la nouvelle année. À Paris, le CAC 40 a terminé en repli de 0,2% (9,54 points) à 4.838,47. Le Footsie britannique a gagné 0,2%, et le Dax allemand a perdu 0,21%. /Photo prise le 14 décembre 2016/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en léger repli jeudi, sauf Londres, pénalisées par les cycliques et les financières, dans des marchés creux, dominés par des prises de profits et des ajustements de positions en vue de la nouvelle année.

À Paris, l‘indice CAC 40 a terminé en repli de 0,2% (9,54 points) à 4.838,47. Le Footsie britannique a gagné 0,2%, soutenu par les valeurs aurifères dans le sillage de l‘or, et le Dax allemand a perdu 0,21%. L‘indice EuroStoxx 50 a cédé 0,21%, le FTSEurofirst 300 0,42% et le Stoxx 600 0,35%.

De son côté, Wall Street se stabilise après sa baisse marquée de la veille.

En Europe, l‘indice Stoxx des banques est la lanterne rouge du classement des principales baisses sectorielles avec un recul de 1,19%, devant de l‘automobile (-1,07%) et les matières premières (-0,92%).

Credit Suisse et BNP Paribas ont reculé respectivement de 3,37% et 1,32% après des informations du Wall Street Journal selon lesquelles la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine enquête sur des émissions obligataires du Mozambique par plusieurs banques.

Les banques italiennes sont elles aussi restées vulnérables en raison des inquiétudes pour la santé du secteur en attendant la recapitalisation de Banca Monte dei Paschi di Siena, dont la cotation est toujours suspendue.

Banco Popolare a abandonné 3,76%, Banca Popolare di Milano 3,50% et UBI Banca 3,13%, toutes trois figurant parmi les plus fortes baisses de l‘indice large européen Stoxx 600.

En revanche, les valeurs défensives comme les services collectifs (+0,21%) et les télécoms (+0,3%) ont échappé au mouvement de baisse. A Paris, les foncières ont aussi tiré leur épingle du jeu. Unibail-Rodamco a pris 1,36%, plus forte hausse du CAC, et Klépierre 0,93%.

Sur le marché des emprunts d‘Etat, les rendements italiens ont néanmoins poursuivi leur détente, près de leurs plus bas niveaux des deux dernières semaines, la dernière adjudication de l‘année ayant permis au Trésor de lever 6,75 milliards d‘euros, le montant maximal prévu.

Le rendement du Bund allemand a touché son plus bas niveau en sept semaines, à 0,164%, dans l‘inquiétude sur les banques italiennes, avant de reprendre un peu de terrain. L‘écart entre le rendement du Bund et celui du Trésor américain a néanmoins atteint un record cette semaine.

Du côté des changes, le repli des rendements obligataires américains pèse sur le dollar, qui abandonne 0,6% face au yen et à un panier de devises de référence. L‘euro est remonté à plus de 1,0480 dollar (+0,75%).

Les cours du pétrole se raffermissent, l‘annonce par l‘Agence américaine d‘information sur l‘énergie (EIA) d‘une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis ayant conforté la tendance haussière qui a propulsé le baril à ses plus hauts niveaux depuis juillet de l‘an dernier.

L‘or est dopé par la faiblesse du dollar et a franchi le seuil des 1.150 dollars l‘once (+1,24%), ce qui a profité aux valeurs aurifères comme Fresnillo (+4,62%) ou Randgold (+4,82%).

Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below