Troisième recul consécutif du chômage en novembre

lundi 26 décembre 2016 18h47
 

PARIS (Reuters) - Le chômage a baissé en France en novembre pour le troisième mois consécutif, une série inédite depuis la crise financière de 2007-2008 qui lui permet de revenir à un plus bas de près de quatre ans.

L'année 2016 aura donc bien été marquée par l'inversion de la courbe du chômage espérée par l'exécutif depuis 2013. Mais François Hollande a reconnu au début du mois, en annonçant qu'il renonçait à briguer un nouveau mandat, qu'il restait "à un niveau très élevé" malgré la diminution "enfin" amorcée depuis le début de l'année.

Selon les chiffres publiés lundi par le ministère du Travail, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a reculé de 0,9% le mois dernier, soit 31.800 de moins qu'à fin octobre, pour s'établir à 3.447.000, un plus bas depuis janvier 2013.

Pour la seule catégorie A, sur les trois mois à fin novembre, la diminution du nombre d'inscrits s'élève à 3,1%, ce qui représente près de 110.000 personnes de moins "soit la meilleure performance depuis plus de 15 ans", a déclaré à la presse la ministre du Travail Myriam El Khomri en marge d'un déplacement dans une entreprise à Taverny (Val-d'Oise).

En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi a en revanche augmenté de 0,3%, soit 15.000 personnes supplémentaires en un mois, à 5.475.800 (5.778.000 en incluant les départements d'Outre-mer, également en hausse de 0,3% sur un mois).

Sur un an, le nombre de demandeurs de catégorie A recule de 3,4% tandis que le total des inscrits dans les catégories A, B et C augmente de 0,5%.

Depuis le début de l'année, les effectifs de la catégorie A ont reflué de 133.500 et le cumul des inscrits dans les catégories A, B et C a diminué de 28.000.

AMÉLIORATION SUR LE FRONT DU CHÔMAGE DES JEUNES   Suite...

 
Le chômage a baissé en France en novembre pour le troisième mois consécutif, une série inédite depuis la crise financière de 2007-2008 qui lui permet de revenir à un plus bas de près de quatre ans. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard