Le gouvernement italien au secours de la banque Monte dei Paschi

vendredi 23 décembre 2016 14h30
 

par Giuseppe Fonte et Valentina Za

ROME (Reuters) - Le gouvernement italien réuni en urgence jeudi soir a approuvé un décret ouvrant la voie au sauvetage par l'Etat de la banque Monte dei Paschi di Siena, qui n'a pas réussi à lever sur les marchés les cinq milliards d'euros qu'il lui fallait trouver avant la fin de l'année.

Le président du Conseil, Paolo Gentiloni, a annoncé que le conseil des ministres avait approuvé la création d'un fonds doté de 20 milliards d'euros pour soutenir le secteur bancaire italien en difficulté, dont Monte dei Paschi devrait être le premier établissement bénéficiaire.

Les députés italiens avaient autorisé mercredi le gouvernement à emprunter cette somme pour ce faire.

"Aujourd'hui marque une journée importante pour Monte dei Paschi, une journée qui la verra passer un cap et être en mesure de rassurer les épargnants", a dit Paolo Gentiloni.

Dans un communiqué diffusé moins d'une demi-heure après l'annonce du président du Conseil, la banque toscane s'est portée candidate à une aide de ce fonds, inaugurant peut-être la plus importante nationalisation bancaire survenue en Italie depuis des décennies.

Rome a précisé que le renflouement du secteur bancaire se ferait conformément au droit européen, ce qui implique que certains créanciers obligataires de Monte dei Paschi devront assumer des pertes avant toute mobilisation des deniers publics.

Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, a confirmé vendredi que telle devait être la procédure, selon son porte-parole. "Telles sont les règles", a-t-il dit.

La Commission européenne a tenu un discours similaire. "Une solution préventive de recapitalisation peut être mise en place dans le respect intégral des règles de l'UE si les conditions sont réunies, et requiert un partage du fardeau par les actionnaires et les créanciers subordonnés", a dit une porte-parole de l'exécutif européen.   Suite...

 
Le gouvernement italien réuni en urgence jeudi soir a approuvé un décret ouvrant la voie au sauvetage de la banque Monte dei Paschi di Siena, qui n'a pas réussi à lever sur les marchés les cinq milliards d'euros qu'il lui fallait trouver avant la fin de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini