December 23, 2016 / 7:12 AM / 7 months ago

Credit Suisse accepte un accord avec le département américain de la Justice à $5,3 milliards de dollars

3 MINUTES DE LECTURE

Credit Suisse a annoncé vendredi avoir conclu un accord de principe avec le département américain de la Justice pour régler en échange de 5,28 milliards de dollars (5,25 milliards d'euros) le contentieux sur la vente de titres financiers à risque adossés à des crédits immobiliers "subprime". /Photo d'archives/Arnd Wiegmann

ZURICK (Reuters) - Credit Suisse a annoncé vendredi avoir conclu un accord de principe avec le département américain de la Justice pour régler en échange de 5,28 milliards de dollars (5,25 milliards d'euros) le contentieux sur la vente de titres financiers à risque adossés à des crédits immobiliers "subprime".

La banque suisse précise que, d'une part, elle s'acquittera d'une amende civile de 2,48 milliards de dollars et que, d'autre part, elle financera à hauteur de 2,8 milliards de dollars des mesures de dédommagement des clients sur cinq ans.

Des sources avaient dit lundi à Reuters que le département américain de la Justice avait proposé à Credit Suisse de payer entre cinq et sept milliards de dollars dans ce dossier.

Le titre Credit Suisse est vu en hausse de 2,4% à la faveur de la conclusion de cet accord avec les autorités américaines, selon des indications d'avant-Bourse.

Credit Suisse ajoute que l'accord doit notamment encore être approuvé par son conseil d'administration.

"Credit Suisse passera une charge avant impôt d'environ deux milliards de dollars en plus des provisions déjà existantes dans ce dossier. Elle sera passée dans les résultats financiers du quatrième trimestre 2016", poursuit la banque.

En novembre, à l'occasion de la publication de ses résultats du troisième trimestre, l'établissement avait relevé de 357 millions ses provisions pour litiges, principalement en lien avec des dossiers relatifs à la commercialisation de titres adossés à des prêts immobiliers.

Avant elle, Deutsche Bank avait annoncé un accord principe de 7,2 milliards de dollars avec les autorités américaines pour les mêmes faits.

L'action Deutsche Bank est de son côté vue en hausse de de près de 6%, selon le courtier Lang & Schwarz.

Jeudi, le département américain de la Justice a dit avoir intenté un action pour fraude contre la banque britannique Barclays pour son rôle dans la vente de produits adossés à des créances hypothécaires avant la crise financière de 2008.

En 2014, Credit Suisse avait versé une amende de 2,8 milliards de dollars aux Etats-Unis pour avoir aidé de riches Américains à échapper au fisc.

Michael Shields, Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below