Monte dei Paschi s'oriente vers un renflouement par l'Etat

jeudi 22 décembre 2016 23h15
 

par Valentina Za et Giuseppe Fonte

MILAN (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena a reconnu jeudi qu'elle n'était pas parvenue à lever les cinq milliards d'euros qu'il lui faut trouver avant la fin de l'année, ouvrant la voie à une intervention de l'Etat pour recapitaliser la troisième banque italienne.

Selon des sources politiques, le nouveau président du Conseil Paolo Gentiloni se tient prêt à convoquer un conseil des ministres dans les prochaines heures pour autoriser le sauvetage.

Les députés ont autorisé mercredi l'Etat à emprunter jusqu'à 20 milliards d'euros pour voler à la rescousse des établissements en difficulté, la banque toscane en priorité.

"L'augmentation de capital (...) n'a pas réussi", a fait savoir Monte dei Paschi, qui a été fondée en 1472 et est la plus ancienne banque du monde encore en activité.

Elle a annulé du même coup l'opération de conversion d'obligations en actions qui avait précédé l'augmentation de capital et lui avait permis de recueillir quelque deux milliards d'euros. L'échec de l'appel aux investisseurs privés met aussi fin au projet de cession de créances douteuses qui devait constituer l'étape suivante du plan de Monte dei Paschi.

Les obligations apportées à l'offre de conversion seront restituées, a-t-elle ajouté.

La Consob, l'autorité de la Bourse italienne, a annoncé peu après la suspension temporaire de la cotation de Monte dei Paschi.

L'établissement a indiqué que les banques qui étaient chargées de l'augmentation de capital et de la cession de créances douteuses, en premier lieu JPMorgan et Mediobanca, ne toucheraient pas de commission.   Suite...

 
Banca Monte dei Paschi di Siena a reconnu jeudi qu'elle n'était pas parvenue à lever les cinq milliards d'euros qu'il lui faut trouver avant la fin de l'année, ouvrant la voie à une intervention de l'Etat pour recapitaliser la troisième banque italienne. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi