L'emploi dans la fonction publique se stabilise

vendredi 16 décembre 2016 14h18
 

PARIS (Reuters) - Les effectifs de la fonction publique se sont stabilisés en 2015 en France en raison d'un coup d'arrêt dans les collectivités locales, le principal moteur de la hausse des années précédentes, selon les premiers résultats publiés vendredi par l'Insee.

Le nombre de salariés de la fonction publique a ainsi progressé de seulement 7.000, soit +0,1%, l'an passé pour s'inscrire à 5,65 millions.

Par comparaison, il avait augmenté de 0,7% en 2014, de 1,5% en 2013 et de 0,3% en 2012, la dernière année de baisse remontant à 2011.

François Hollande a mis fin au début de son mandat au non remplacement d'un fonctionnaire d'Etat sur deux partant à la retraite décidé sous Nicolas Sarkozy, tout en s'engageant à en stabiliser les effectifs.

Mais il avait annoncé en 2015 une dérogation à cette règle avec le renforcement des moyens de la police, de la justice et de l'armée décidé après les attaques djihadistes de janvier à Paris, une inflexion qui s'est accentuée après celles du 13 novembre de la même année.

Hors contrats aidés, les effectifs globaux de la fonction publique sont restés inchangés en 2015 après avoir progressé de 0,3% en 2014 et de 0,7% en 2013.

Le volume de travail annuel en équivalent temps plein de la fonction publique a augmenté l'an passé de 0,3% à 5,29 millions.

Par secteur, les effectifs ont progressé de 0,1% à 2,48 millions dans la fonction publique de l'Etat en intégrant les contrats aidés, et de 0,2% en les excluant.

Les effectifs des seuls ministères ont augmenté de 0,1%, une hausse portée par l’accroissement des effectifs de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (+1,1%) et de la Justice (+1,2%).   Suite...

 
Les effectifs de la fonction publique se sont stabilisés en 2015 en France en raison d'un coup d'arrêt dans les collectivités locales, le principal moteur de la hausse des années précédentes. Par comparaison, il avait augmenté de 0,7% en 2014, de 1,5% en 2013 et de 0,3% en 2012, la dernière année de baisse remontant à 2011. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White