Areva: Des investisseurs proposent de prendre 10% pour 500 millions d'euros

jeudi 15 décembre 2016 18h41
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Areva a annoncé jeudi avoir reçu des offres fermes d'investisseurs qui proposent 500 millions d'euros pour acquérir 10% du capital de NewCo, le 'nouvel Areva' recentré sur le combustible nucléaire, précisant qu'il continuait de discuter avec d'autres partenaires potentiels.

Le plan de sauvetage du groupe public passe par deux augmentations de capital de 5 milliards d'euros au total, dont une de 3 milliards pour NewCo, pour lesquelles l'Etat envisageait de limiter sa participation à 4 milliards selon un dossier transmis l'été dernier à Bruxelles.

"Nous avons reçu des offres d'investisseurs de premier plan pour NewCo", a dit lors d'une conférence téléphonique le directeur général du groupe Philippe Knoche, ajoutant qu'Areva ne préciserait pas l'identité de ces investisseurs ni la taille de leurs participations respectives.

"On poursuit nos discussions activement avec d'autres investisseurs tiers", a-t-il ajouté.

"On a pour objectif d'obtenir autant d'investisseurs tiers que possible mais on n'est pas prêts - et l'Etat non plus - à avoir des actionnaires dans des conditions qui ne seraient pas acceptables", a souligné Philippe Knoche.

"Il est important que les investisseurs (...) entrent tous aux mêmes conditions, c'est un point que l'on affirme avec l'Etat à tous les investisseurs."

Des sources au fait du dossier avaient indiqué à Reuters ces derniers jours que les discussions avançaient bien avec les investisseurs japonais potentiels, à savoir Mitsubishi Heavy Industries et JNFL.

Ces même sources avaient précisé que les discussions étaient plus difficiles avec le chinois CNNC, désireux d'être le premier des actionnaires minoritaires de NewCo, et que le kazakh Kazatomprom, un temps pressenti, était désormais hors course.   Suite...

 
Areva a annoncé jeudi avoir reçu des offres fermes d'investisseurs qui proposent 500 millions d'euros pour acquérir 10% du capital de NewCo, le 'nouvel Areva' recentré sur le combustible nucléaire. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen