December 15, 2016 / 11:56 AM / in 7 months

Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris à mi-séance

2 MINUTES DE LECTURE

Airbus Group avance de 2,29% à 63,83 euros à mi-séance dans le sillage du renforcement du dollar. /Photo prise le 24 novembre 2016/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 progresse de 0,88% à 4.811,28 points à 12h30, soutenu par les valeurs bancaires au lendemain des signaux lancés par la Réserve fédérale américaine pointant vers une accélération du rythme des resserrements monétaires aux Etats-Unis. La remontée des taux courts profitent aux banques et entraîne dans son sillage un renforcement du dollar.

* Les VALEURS BANCAIRES enregistrent la plus forte hausse sectorielle en Europe avec un gain de 1,89%. Elles sont aussi en tête du CAC 40 : BNP PARIBAS avance de 4,03% à 60,95 euros, SOCIETE GENERALE de 3,71% à 47,635 euros, CREDIT AGRICOLE de 2,99% à 11,885 euros.

* EDF, plus forte baisse du SBF 120, chute de 11,74% à 9,89 euros. Le groupe a prévenu d'une dégradation de son Ebitda en 2017 tout en confirmant son intention de lancer au premier trimestre une augmentation de capital d'environ quatre milliards d'euros.

* Affecté par la remonté des taux, le secteur IMMOBILIER affiche un des replis les plus marqués en Europe (-1,37%).

* KLEPIERRE perd 1,89% à 35,57 euros, plus forte baisse du CAC 40, UNIBAIL-RODAMCO 1% à 213,35 euros. Hors CAC 40, GECINA abandonne 3,09% à 123,75 euros, ICADE 2,33% à 64,85 euros et MERCIALYS 1,93% à 18,015 euros.

* AIRBUS GROUP avance de 2,29% à 63,83 euros dans le sillage du renforcement du dollar.

* Le secteur européen AUTOMOBILE gagne 0,7% alors que le marché est reparti à la hausse en novembre.

* RENAULT, dont les immatriculations en Europe ont bondi de 16,5%, prend 1,51% à 84,18 euros. PSA gagne (+0,84% à 15,635 euros) en dépit d'un recul de 4,2% de ses immatriculations.

* SOLOCAL GROUP affiche un repli de 2,99% à 2,92 euros avant l'AG extraordinaire prévue à 16h sur le plan de restructuration de la dette du groupe. Les créanciers ont prévenu qu'ils exigeraient le remboursement de la dette bancaire en cas de nouveau rejet de ce plan.

Laetitia Volga et Charlotte Brichaux, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below