December 14, 2016 / 7:34 PM / 7 months ago

La Fed relève ses taux et annonce trois hausses pour 2017

6 MINUTES DE LECTURE

Le siège de la Réserve fédérale américaine à Washington. La Réserve fédérale américaine a relevé son principal taux directeur d'un quart de point mercredi et elle a dit s'attendre à une accélération du rythme des hausses de taux en 2017, la banque centrale américaine semblant ainsi s'adapter aux promesses de baisse des impôts, de hausse des dépenses et de dérégulation de la future administration Trump. /Photo prise le 12 octobre 2016/Kevin Lamarque

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale américaine a relevé son principal taux directeur d'un quart de point mercredi et elle a dit s'attendre à une accélération du rythme des hausses de taux en 2017, la banque centrale américaine semblant ainsi s'adapter aux promesses de baisse des impôts, de hausse des dépenses et de dérégulation de la future administration Trump.

Le resserrement de la politique monétaire, annoncé à l'issue de deux jours de débats du Federal Open Market Committee (FOMC), était jugé acquis par la quasi-totalité des investisseurs dans un contexte marqué par des indicateurs économiques globalement solides.

L'objectif de taux des fonds fédéraux, principal instrument de la politique monétaire de la Fed, est ainsi porté à 0,50-0,75%.

Mais la perspective de voir la Fed durcir sa politique monétaire plus rapidement que prévu - elle prévoit désormais trois hausses de taux en 2017 contre seulement deux en septembre - a entraîné une baisse à la fois de Wall Street et des emprunts du Trésor à échéance plus courte.

Le Dow Jones a ainsi terminé en baisse de 0,6%, interrompant une série de sept hausses consécutives et le rendement des Treasuries à deux ans, évoluant inversement par rapport au prix de l'obligation, a atteint un pic depuis août 2009.

Le dollar a en revanche été dopé par les annonces de la Fed, progressant de 1,0% face à un panier de devises internationales.

Lors d'une conférence de presse organisée dans la foulée de la décision sur les taux, votée à l'unanimité, la présidente de la Fed Janet Yellen a déclaré que l'élection de Donald Trump avait placé la banque centrale sous un "nuage d'incertitudes" et déjà conduit certains de ses membres à modifier leur appréciation de ce qui est susceptible de se passer.

Yellen Ne Donne Aucun Conseil à Donald Trump

"(...) tous les participants au FOMC reconnaissent qu'il y a une incertitude considérable sur la manière dont la politique économique pourrait évoluer et sur l'effet qu'elle pourrait avoir sur l'économie", a déclaré Janet Yellen.

Même s'il doit encore s'écouler plus d'un mois avant l'investiture de Donald Trump, elle a déclaré que "certains des participants (...) ont intégré certaines modifications de la politique budgétaire dans leurs prévisions".

La présidente de la Fed a ajouté que les changements apportés aux prévisions d'évolution des taux était le fait d'un "ajustement très modeste de l'évolution du taux des fonds fédéraux" qui "implique des modifications de certains participants (au FOMC) seulement".

Janet Yellen a été bombardée de questions sur le président élu, mais a refusé de commenter l'habitude de l'homme d'affaires d'exprimer ses opinions sur Twitter et elle n'a pas non plus voulu prodiguer de conseils sur la manière dont les plans de Donald Trump devaient être mis en oeuvre.

"Je ne vais pas donner de conseils au prochain président sur la manière de conduire lui-même sa politique", a-t-elle dit.

Donald Trump s'était montré critique de Janet Yellen au cours de sa campagne présidentielle et avait laissé entendre qu'il la remplacerait lorsque son mandat arriverait à expiration au début de 2018.

Le magnat immobilier n'avait à ce stade fait aucun commentaire sur la décision de la Fed, se conformant ainsi à la pratique de ses prédécesseurs.

prévisions économiques Revues en Hausse

Les prévisions économiques publiées par la banque centrale en même temps que sa décision de politique monétaire montrent que ses responsables ont revu en légère hausse leurs pojections de croissance et en baisse celles pour le taux de chômage, et qu'ils tablent sur une inflation proche de l'objectif de 2% que s'est fixé la Fed.

Les trois hausses de taux prévues pour 2017 seraient suivies de trois autres en 2018 puis en 2019, ce qui ramènerait le taux directeur tout près du taux de 3,0% jugé "normal" par la Fed.

Ce niveau "normal" a été légèrement relevé depuis septembre, signe que la banque centrale estime que l'économie gagne en dynamisme.

Les intervenants de marché et la Fed semblent pour une fois être en phase puisque les futures sur taux tablent également sur deux voire trois hausses des taux l'année prochaine.

Depuis la victoire du candidat républicain au scrutin du 8 novembre, les rendements obligataires et les anticipations d'inflation ont commencé à remonter, tandis que Wall Street entamait une phase de hausse soutenue, l'indice Dow Jones gagnant plus de 8,5% en cinq semaines.

Donald Trump a notamment promis pendant sa campagne des allègements fiscaux massifs et un programme de dépenses d'infrastructures, des éléments qui peuvent influencer la politique monétaire.

"(La Fed) n'a pas spécifiquement mentionné les mesures de soutien budgétaire mais le fait qu'elle se montre un peu plus offensive indique qu'elle est plus confiante qu'auparavant de pouvoir passer trois hausses de taux l'année prochaine", a déclaré Aaron Kohli, spécialiste de la stratégie taux chez BMO Capital Markets.

La hausse des taux de la Fed était la première depuis un an et seulement la deuxième depuis décembre 2008, en pleine crise financière, quand la banque centrale américaine avait ramené le loyer de l'argent à quasiment zéro pour ensuite déployer plusieurs programmes massifs de rachats d'obligations pour stabiliser l'économie.

Dans les minutes qui ont suivi la décision de la Fed, l'Arabie saoudite, le Koweït et Bahreïn ont relevé leur taux pour éviter un affaiblissement de leur monnaie dans un contexte de prix pétroliers bas.

Marc Angrand et Benoît Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below