L'Etat britannique passe sous les 7% au capital de Lloyds

mardi 13 décembre 2016 08h55
 

LONDRES (Reuters) - L'Etat britannique a ramené sa participation dans Lloyds Banking Group sous la barre des 7% dans le cadre de ses efforts pour parvenir à un désengagement complet de la banque en 2017.

Lloyds précise dans un communiqué publié mardi que l'Etat a réduit sa participation d'environ un point à 6,93%.

UK Financial Investments (UKFI), la structure qui gère la participation de l'Etat dans cette banque sauvée de la faillite au cours de la crise financière de 2007-2009, a relancé en octobre sa procédure de désengagement après l'avoir suspendue pendant quasiment un an en raison des turbulences sur les marchés financiers.

Lloyds a été sauvée de la faillite avec 20,5 milliards de livres (24,4 milliards d'euros) d'argent public, ce qui a abouti à une prise de participation de l'Etat à hauteur de 43% de son capital.

(Huw Jones; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

 
L'Etat britannique a ramené sa participation dans Lloyds Banking Group sous la barre des 7% dans le cadre de ses efforts pour parvenir à un désengagement complet de la banque en 2017. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Hackett