Brexit: Paris discute avec 2 grands groupes projetant un transfert

vendredi 9 décembre 2016 16h08
 

PARIS (Reuters) - Deux grands groupes à la recherche de grandes surfaces dans l'immobilier de bureaux ont pris contact avec les autorités municipales parisiennes pour un éventuel transfert d'activité à Paris en prévision de la sortie programmée de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, selon des représentants de la ville.

Différentes entreprises - relevant ou non du secteur financier - cherchent également des locaux pour accueillir des antennes plus réduites, de 100 à 200 personnes, ont précisé ces représentants.

La capitale française est en compétition avec plusieurs grandes villes européennes comme Francfort, Milan, Amsterdam ou Dublin, qui cherchent à attirer des entreprises basées à Londres désireuses de garder un pied en Europe après le "Brexit".

"Nous souhaitons faire de Paris la première place financière européenne, avec une spécialité : ça doit être la place de la finance verte", a déclaré la maire de Paris Anne Hidalgo lors d'une rencontre avec des journalistes.

"Il y a plusieurs grands groupes, des sociétés, qui sont intéressés, qui sont en contact avec nous", a-t-elle précisé.

Son directeur de cabinet Mathias Vicherat a expliqué que la ville et l'agence Paris&Co, chargée du développement économique de la capitale, recevaient deux types de demandes de la part d'entreprises actuellement basées en Grande-Bretagne.

Pour certaines, l'idée "n'est pas forcément de sortir de la Grande-Bretagne totalement mais (plutôt) d'avoir une tête de pont en France et à Paris, pour être dans l’Union européenne". Il s'agit alors de "petites surfaces (...) pour des antennes de 100 ou 200 personnes", a-t-il expliqué.

Certaines de ces petites opérations pourraient se faire dans le courant de l'année 2017, a-t-il précisé sans citer de nom.

Il a également évoqué des transferts plus importants. "Il y a deux grosses entreprises qui nous ont approché pour trouver des surfaces de plusieurs milliers de mètres carrés à Paris", a dit Mathias Vicherat, en évoquant des surfaces de 5.000 à 7.000 mètres carrés.   Suite...

 
Deux grands groupes à la recherche de grandes surfaces dans l'immobilier de bureaux ont pris contact avec les autorités municipales parisiennes pour un éventuel transfert d'activité à Paris en prévision de la sortie programmée de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, selon des représentants de la ville. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau