Aixtron songe à rétrécir après l'échec de la piste chinoise

vendredi 9 décembre 2016 12h23
 

FRANCFORT/PEKIN (Reuters) - Le spécialiste allemand des équipements de fabrication de semi-conducteurs Aixtron envisage de réduire son périmètre via des cessions partielles, le groupe devant repenser sa stratégie après le veto américain à son rachat par un fonds chinois, déclare son président du directoire dans un entretien publié vendredi.

"Il y a deux options : premièrement, nous pourrions espérer le rétablissement des marchés pour nos produits et continuer à investir de grosses sommes dans de nouveaux équipements, mais cela induirait des coûts de développement et des risques élevés", déclare Martin Götzeler au quotidien économique allemand Handelsblatt.

"Ou bien Aixtron pourrait rétrécir, céder des technologies et continuer avec une offre plus spécialisée."

Le groupe chinois Fujian Grand Chip Investment Fund a annoncé jeudi renoncer à racheter Aixtron après le veto des Etats-Unis.

Le gouvernement allemand, qui n'avait pas encore rendu sa décision sur le projet, a pris acte de ce retrait, précisant que l'enquête en cours n'avait désormais plus d'objet.

Le président américain, Barack Obama, a rejeté la semaine dernière le projet de rachat d'Aixtron par Fujian, sur lequel Washington devait se prononcer pour des raisons de sécurité nationale, certaines des technologies d'Aixtron étant utilisées par la Défense aux Etats-Unis.

Si le montant de l'opération - 670 millions d'euros - était relativement limité, le veto des Etats-Unis illustre la montée des inquiétudes en Occident face à la multiplication des acquisitions par des capitaux chinois de sociétés de haute technologie européennes ou américaines.

Le patron d'Aixtron a dit vouloir retenir le bon côté de la chose, à savoir l'importance accordée à son entreprise.

"Aixtron est d'un intérêt central à la fois pour l'Allemagne et les Etats-Unis, première économie du monde", dit-il au Handelsblatt. "Si nous voulions une nouvelle preuve de la valeur intrinsèque de nos produits, nous l'avons".   Suite...

 
Le spécialiste allemand des équipements de fabrication de semi-conducteurs Aixtron envisage de réduire son périmètre via des cessions partielles, le groupe devant repenser sa stratégie après le veto américain à son rachat par un fonds chinois. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay