UniCredit vers un appel au marché aux allures de test

vendredi 9 décembre 2016 11h40
 

par Gianluca Semeraro, Pamela Barbaglia et Stephen Jewkes

MILAN (Reuters) - UniCredit, la première banque italienne, devrait annoncer la semaine prochaine une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à 13 milliards d'euros, une opération qui aura valeur de test pour l'ensemble du système bancaire de la péninsule.

Si l'opération est un succès, elle rassurera un secteur qui croule sous les créances douteuses, fait face à des incertitudes politiques et entrevoit la menace d'une nationalisation de la troisième banque du pays, Banca Monte dei Paschi di Siena.

Présente dans 17 pays, UniCredit, la seule banque italienne d'importance systémique, a nommé fin juin le Français Jean-Pierre Mustier à sa tête avec pour mission de redresser le bilan.

Ce dernier doit présenter mardi un examen stratégique et pourrait à cette occasion lever le voile sur une augmentation de capital de taille afin de mettre un terme aux inquiétudes persistantes sur les niveaux de fonds propres de la banque.

"Il s'agit d'un montant massif et le simple fait qu'ils y pensent signifie qu'ils sont confiants de pouvoir réussir", souligne Roberto Lottici, gérant de fonds chez Ifigest.

Une éventuelle augmentation de capital pourrait intervenir au début de l'année prochaine, selon des sources.

Le contexte n'est pourtant pas facile.

  Suite...

 
UniCredit, la première banque italienne, devrait annoncer la semaine prochaine une augmentation de capital pouvant aller jusqu'à 13 milliards d'euros, une opération qui aura valeur de test pour l'ensemble du système bancaire de la péninsule. /Photo d'archives/REUTERS/Stefano Rellandini