La BdF abaisse ses prévisions de croissance pour 2016-2018

vendredi 9 décembre 2016 08h19
 

PARIS (Reuters) - La Banque de France a revu en baisse ses prévisions de croissance pour l'économie française et anticipe désormais une progression du produit intérieur brut (PIB) de près de 1,3% cette année et de 1,3% en 2017, avant des hausses de 1,4% en 2018 et 1,5% en 2019.

Ces prévisions semestrielles publiées vendredi sont du même ordre de grandeur que celles des organisations internationales. L'OCDE, le FMI et la Commission européenne tablent sur une croissance de 1,2% à 1,3% cette année et anticipent une hausse de PIB comprise entre 1,3% et 1,4% l'an prochain.

Ces organisations sont en revanche légèrement plus optimistes pour 2018, avec des chiffres allant de 1,6% à 1,7% pour 2019.

Le gouvernement français table de son côté sur une hausse du PIB atteignant 1,4% cette année et 1,5% l'an prochain.

Dans ses précédentes prévisions diffusées en juin, la banque centrale française tablait sur une croissance d'au moins 1,4% cette année, de 1,5% en 2017 et de 1,6% en 2018.

Avec l'atténuation progressive des gains de pouvoir d'achat liés à la baisse des prix du pétrole, "la demande intérieure, en particulier la consommation privée, contribuerait moins à la croissance de l’activité qu’en 2015 et 2016", relève la Banque de France.

La croissance de l'économie française bénéficierait en revanche "du regain d'activité dans la zone euro, favorisé notamment par la politique monétaire accommodante de la BCE", ajoute-t-elle.

"Le problème de l'économie française, c'est qu'on bute sur un rythme de réforme qui est moins fort que chez nos voisins", a déclaré le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau jeudi matin sur BFM Business.

"Beaucoup de nos voisins montrent que, à l'intérieur du modèle social européen (...) il y a moyen d'avoir des réformes qui produisent davantage de croissance et qui produisent davantage d'emploi", a-t-il dit.   Suite...

 
La Banque de France a revu en baisse ses prévisions de croissance pour l'économie française et anticipe désormais une progression du produit intérieur brut (PIB) de près de 1,3% cette année et de 1,3% en 2017, avant des hausses de 1,4% en 2018 et 1,5% en 2019. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic