8 décembre 2016 / 21:12 / il y a 9 mois

Wall Street poursuit sur sa lancée, le Dow gagne 0,33%

Wall Street a fini sur de nouveaux records jeudi, couronnant un mois de hausse quasi continue depuis la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle. Le Dow Jones des 30 grandes valeurs a gagné 65,19 points ou 0,33% à 19.614,81, sa première clôture au-dessus des 19.600 points, après être monté en séance jusqu'à 19.664,97. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 23,59 points (0,44%) à 5.417,36, là aussi une clôture inédite. /Photo prise le 8 décembre 2016/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini sur de nouveaux records jeudi, couronnant un mois de hausse quasi continue depuis la victoire de Donald Trump à l‘élection présidentielle du 8 novembre.

Le Dow Jones des 30 grandes valeurs a gagné 65,19 points ou 0,33% à 19.614,81, sa première clôture au-dessus des 19.600 points, après être monté en séance jusqu‘à 19.664,97.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, a pris 4,84 points ou 0,21% à 2.246,19, après un pic en séance à 2.251,69.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 23,59 points (0,44%) à 5.417,36, là aussi une clôture inédite.

L‘indice Russell 2000 des petites capitalisations, en hausse de 15% depuis l‘élection, a également atteint un sommet, tout comme l‘indice sectoriel Dow Transport, considéré comme un baromètre de l‘économie.

Depuis un mois, les investisseurs achètent notamment les valeurs industrielles et financières après les promesses du candidat Trump de lancer des programmes d‘infrastructures et de simplifier la réglementation bancaire.

“Le marché projette beaucoup plus de confiance dans la croissance future et je ne vois pas ce qui pourrait faire dérailler le rally d‘ici la fin de l‘année”, dit Chris Story, trader senior chez Manulife Asset Management à Boston.

“La fin d‘année est généralement favorable pour la Bourse et en plus il y a beaucoup d‘argent qui sort du marché obligataire et qu‘il faut bien placer quelque part”, ajoute Jason Ware, directeur des investissements chez Albion Financial Group à Salt Lake City.

La tendance a également été soutenue par l‘unique statistique économique du jour, les inscriptions hebdomadaires au chômage dont le nombre a diminué de 10.000 à 258.000, comme attendu, restant pour la 92e semaine consécutive sous le seuil psychologique des 300.000.

La décision de la Banque centrale européenne de réduire le montant mensuel de ses rachats d‘actifs l‘an prochain, tout en en prolongeant la durée, n‘a guère passionné les investisseurs américains qui attendent surtout la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

Selon toute probabilité, la banque centrale américaine relèvera ses taux d‘intérêt pour la première fois en un an, prenant ainsi acte de la bonne santé de l‘économie.

GOLDMAN SACHS POURSUIT SUR SA LANCÉE

Sept des 11 grands indices sectoriels S&P ont fini en hausse avec en tête les financières (+0,92%), emmenées par Goldman Sachs (+2,50%) qui a signé la meilleure performance du Dow Jones.

Depuis le 8 novembre, le titre de la banque d‘affaires a apporté la plus importante contribution à la hausse du Dow.

Bank of America (+1,68%) et JPMorgan (+1,25%) ont également poursuivi leur marche en avant.

Le secteur des ressources de base a gagné 0,69% et celui de l‘énergie 0,48%, aidé par le rebond du pétrole WTI au-dessus des 50 dollars.

Les industrielles (-0,5%) ont à l‘inverse subi des prises de bénéfice. United Tech (-1,14%) et Caterpillar (-1,09%) ont accusé les plus fortes baisses du Dow et, hors de l‘indice, Lockheed Martin a cédé 2,68%.

Parmi les valeurs qui se sont distinguées, le fabricant canadien de tenues de yoga Lululemon Athletica a bondi de 15% après la publication de résultats trimestriels meilleurs que prévu qui ont amené dix brokers à relever leurs objectifs de cours.

Aux techs, le fabricant de puces Advanced Micro Devices s‘est adjugé 8,16% à 10,34 dollars après un relèvement de recommandation remarqué de Bank of America Merrill Lynch, qui est passé de “sous-performance” à “achat” sur la valeur avec un objectif de cours porté de cinq à 12 dollars.

Dans les médias, le groupe de presse Time a pris 7,90% en réaction à des informations de presse selon lesquelles il a mandaté les banques Morgan Stanley et Bank of America pour l‘aider à trouver un acquéreur.

A la baisse, le gestionnaire de prescriptions médicales Express Scripts a chuté de 6,72% après avoir été mis en cause par le fonds Citron Research, spécialisé dans les ventes à découvert.

Les valeurs des casinos ont également souffert après des informations de presse selon lesquelles Macau va réduire de moitié les sommes d‘argent pouvant être retirées aux distributeurs automatiques, sous la pression de Pékin qui chercherait ainsi à limiter les sorties de capitaux. Wynn Resorts, très présent dans l‘enclave, a chuté de 11,1%.

Quelque huit milliards d‘actions ont changé de mains sur les différents marchés américains, à comparer à une moyenne de 7,8 milliards sur les 20 dernières séances.

Sur le marché des changes, le dollar s‘est apprécié face à un panier de grandes devises à l‘approche de la réunion de la Fed des 13 et 14 décembre. L‘euro, affaibli par les annonces de la BCE, a reculé de 1,3% à 1,06 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement du T-Bond à 10 ans s‘inscrivait à 2,393% à la clôture, en hausse de quatre points de base, après être monté jusqu‘à 2,427% en séance.

avec Yashaswini Swamynathan à Bangalore, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below