Wall Street ouvre sur une note stable avec les bancaires

jeudi 8 décembre 2016 16h01
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert sur une note stable jeudi, les investisseurs marquant une pause à la suite d'un rally post-électoral et juste après la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

La BCE a prolongé son programme de rachat d'actifs mais a ramené contre toute attente son montant de 80 à 60 milliards d'euros dès avril, tout en se réservant la possibilité de l'augmenter à nouveau.

L'indice Dow Jones gagne 0,02% à 19.553,15 points, ayant atteint un record 19.566,50 dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,02% à 2.240,97 points et le Nasdaq Composite prend 0,09% à 5.398,40 points.

Le Dow Jones et le S&P-500 ont encore atteint des niveaux record mercredi en clôture.

Sur le plan sectoriel, les valeurs financières, des matériaux de base et de l'énergie sont en tête des hausses.

L'euro a fluctué dans les deux sens vis-à-vis du dollar depuis les annonces de la BCE, pris en tenaille entre l'impact positif de la prolongation de neuf mois de ses rachats d'actifs et l'impact négatif de la réduction des montants.

"La banque a prolongé son programme de 'quantitative easing' jusqu'en décembre (prochain), ce qui est plus tard qu'attendu par les marchés", dit Naeem Aslam chez ThinkMarkets.

"Toutefois, elle va réduire sa puissance de tir après le mois de mars et ne rachètera plus que 60 milliards. On peut donc dire que la BCE fait du 'tapering' d'une manière plus souple."

L'annonce d'un recul des inscriptions hebdomadaires au chômage est un facteur de soutien du marché.   Suite...

 
Wall Street a ouvert sur une note stable jeudi, les investisseurs marquant une pause à la suite d'un rally post-électoral et juste après la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne, qui a décidé de prolongé son programme de rachat d'actifs mais a ramené son montant de 80 à 60 milliards d'euros dès avril. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid