8 décembre 2016 / 12:25 / il y a 10 mois

Les Bourses européennes conservent de modestes gains à mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes conservent de modestes gains jeudi à mi-séance, dans l‘attente de la probable décision de la Banque centrale européenne (BCE) de prolonger son programme de rachats d‘actifs, tandis que Wall Street, où le Dow Jones et le S&P 500 ont encore inscrit des records mercredi, est attendue en hausse infime.

Les Bourses européennes conservent de modestes gains jeudi à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,22% (+10,53 points) à 4.705,25 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,33% et à Londres, le FTSE prend 0,17%. /Photo d'archives/REUTERS/Suzanne Plunkett

À Paris, le CAC 40 gagne 0,22% (+10,53 points) à 4.705,25 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,33% et à Londres, le FTSE prend 0,17%. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,27%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,29% et le Stoxx 600 de 0,3%.

Malgré le maintien anticipé par la BCE de sa politique monétaire très accommodante, l‘euro avance de 0,3% face au dollar, évoluant à un pic de trois semaines face au billet vert, qui pâtit de son côté d‘un coup d‘arrêt constaté dans l‘envolée des rendements des emprunts du Trésor américain depuis la victoire de Donald Trump à l‘élection présidentielle.

Cet accès de faiblesse du dollar profite aux cours du pétrole, qui reprennent près de 1% en dépit d‘une enquête Reuters montrant que l‘accord de réduction de la production conclu la semaine dernière par l‘Opep, s‘il peut être efficace pour réduire les stocks mondiaux de brut, ne devrait pas pour autant se traduire par une nouvelle poussée spectaculaire des cours.

Le marché actions européens est soutenu au premier chef par le secteur des médias (+1,82%), celui des matières premières (+1,61%) et celui des télécoms (+1,41%).

Le premier est soutenu par les progressions de respectivement 4,3% et 3,2% des titres ProSiebenSat.1 et WPP.

Le deuxième tire parti de données chinoises montrant que les exportations et les importations du pays ont progressé de manière inattendue en novembre, de respectivement 0,1% et 6,7% sur un an, portées par une forte demande de matières premières .

Le troisième bénéficie d‘une étude de Credit Suisse qui estime que le repli des valeurs télécoms depuis le début de 2016 - elles ont perdu quelque 20% sur la période, accusant la plus mauvaise performance sectorielle - les place dans une situation de sous-valorisation par rapport aux projections en matière de chiffre d‘affaires.

Le compartiment de l‘assurance (-0,74%) accuse la plus forte, et l‘une des rares, baisses du jour, sous le coup notamment du repli de 2,54% du titre Hannover Re.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below