La croissance japonaise du 3e trimestre revue en nette baisse

jeudi 8 décembre 2016 08h49
 

par Stanley White

TOKYO (Reuters) - La croissance économique japonaise du troisième trimestre a été revue en nette baisse, selon des nouvelles données officielles publiées jeudi qui montrent à la fois un recul des investissements et un impact négatif des stocks, deux éléments qui ravivent les inquiétudes concernant les perspectives de la troisième économie mondiale.

La hausse annualisée du produit intérieur brut (PIB) du pays a finalement été de 1,3% sur la période juillet-septembre, contre une première estimation de +2,2% donnée le 14 novembre, montrent les statistiques du gouvernement.

Les économistes interrogés par Reuters avaient au contraire anticipé une révision en légère hausse du PIB, à 2,4%.

Les investissements ont reculé de 0,4%, alors qu'ils avaient été donnés stables en première estimation, du fait notamment de dépenses moindres des entreprises sidérurgiques et des compagnies immobilières.

Les stocks ont pesé à hauteur de 0,3 point de pourcentage sur le PIB, contre un impact négatif de 0,1% retenu précédemment.

Seul signe positif, les dépenses de consommation ont été revues à la hausse, mais cela n'empêche pas les données du PIB de modérer l'espoir d'une accélération de la croissance dès l'année prochaine.

La consommation des ménages, qui représente quelque 60% du PIB, a progressé de 0,3% (contre +0,1% en première estimation) avec une hausse des achats de nourriture, de boissons, de téléviseurs et de voyages à l'intérieur du Japon.

D'un trimestre sur l'autre, la croissance est ressortie à 0,3% contre une première estimation de 0,5% et un consensus à 0,6%.   Suite...

 
Le gouvernement japonais a revu jeudi en large baisse son estimation de croissance au troisième trimestre, ce qui relance les inquiétudes quant aux perspectives économiques du pays. L'économie japonaise a progressé de 1,3% en rythme annuel de juillet à septembre. /Photo d'archives/REUTERS/Toru Hanai