7 décembre 2016 / 14:16 / il y a 9 mois

L'EI contre-attaque dans le sud-est de Mossoul

À Mossoul. Des combattants de l'Etat islamique ont attaqué mercredi des soldats de l'armée gouvernementale près d'un hôpital du sud-est de Mossoul. /Photo prise le 6 décembre 2016/Ahmed Jadallah

BAGDAD (Reuters) - Des combattants de l'Etat islamique ont attaqué mercredi des soldats de l'armée gouvernementale près d'un hôpital du sud-est de Mossoul, a-t-on appris auprès d'un officier irakien et de l'organisation djihadiste qui s'efforce de repousser l'offensive-éclair lancée la veille par les forces de Bagdad.

L'opération menée mardi tranche avec la tactique employée depuis plus d'un mois par l'armée irakienne, des combats lents et épuisants, immeuble par immeuble dans l'est de la ville.

Cette nouvelle méthode a toutefois exposé les soldats gouvernementaux et, selon l'agence Amaq, organe de l'EI, certains d'entre eux ont été encerclés. Amaq ajoute qu'un kamikaze s'est fait exploser près d'un hôpital, tuant 20 soldats. Huit véhicules de transport ont également été détruits dans les combats, affirme l'agence djihadiste.

L'armée gouvernementale n'a fait aucun commentaire, mais un officier commandant des hommes impliqués dans les combats a déclaré à Reuters qu'ils avaient été visés par plusieurs attaques à la voiture piégée dans le quartier d'Al Wahda.

"Nous avons effectué mardi une progression rapide dans le quartier d'Al Wahda, mais il apparaît que les combattants de Daech nous ont attirés dans un piège et qu'ils ont réussi ensuite à encercler certains soldats à l'intérieur de l'hôpital", a-t-il dit, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat.

Un régiment blindé et une unité contre-terroriste soutenus par des frappes aériennes américaines ont été envoyés en soutien mercredi, permettant d'ouvrir une route dans le quartier, a-t-il ajouté.

"Ils ont sécurisé la position, évacué les blessés et enlevé les véhicules militaires détruits dans les environs de l'hôpital", a-t-il dit, précisant que leur progression s'était faite sous le feu de tireurs embusqués et de lance-grenades.

Selon Amaq, le convoi de soutien a lui-même été attaqué dans le quartier de Sumer, au sud de celui d'Al Wahda.

Avec Mostafa Hashem au Caire, Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below