Le risque politique dope les volumes sur l'obligataire en Europe

mardi 6 décembre 2016 16h40
 

par Jamie McGeever

LONDRES (Reuters) - Les volumes de transactions sur le marché obligataire ont enregistré une hausse inhabituelle ces derniers mois après le vote britannique en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et l'élection présidentielle américaine, montrent des données publiées mardi qui pourraient se révéler de bon augure pour les résultats des banques d'investissement.

Le mois de novembre a ainsi été le plus actif de l'année en termes de transactions sur le marché obligataire européen à la suite de l'élection présidentielle américaine qui a vu la victoire inattendue de Donald Trump le 8 novembre.

L'activité sur les marchés obligataires est habituellement plus forte dans les premiers mois que dans les derniers mois de l'année.

Le vote en faveur du Brexit au mois de juin en Grande-Bretagne avait aussi entraîné une augmentation des volumes de transactions, selon des données de Trax, une filiale de MarketAxess.

Les volumes de transactions au second semestre sont ainsi en passe d'égaler voire de dépasser ceux des six premiers mois de l'année dans certains segments, ce qui pourrait soutenir les résultats des activités de trading sur produits de taux, change et matières premières (FICC) des banques d'investissement.

"En dépit de la surprise qu'a représenté chaque événement et de la volatilité qui en a résulté, nous n'avons pas constaté de fortes variations par rapport à une activité excessive", a dit Scott Eaton, responsable des opérations de Market Axess en Europe. "Le changement est devenu permanent".

Trax fournit des services de post-négociation pour près des deux tiers des volumes négociés sur l'obligataire en Europe.

Les volumes mensuels échangés sur les emprunts d'Etat et les dettes d'entreprises en Europe continentale et au Royaume-Uni ont atteint un plus haut de l'année en novembre, avec très progressions très sensibles sur certains segments.   Suite...

 
Les volumes de transactions sur le marché obligataire ont enregistré une hausse inhabituelle ces derniers mois après le vote britannique sur le Brexit et l'élection présidentielle américaine. Le mois de novembre a été le plus actif de l'année en termes de transactions sur le marché obligataire européen. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall